Test cinema: Le Labyrinthe, film et livre 

Salut à toi l’Homo Sapiens, alors ça bouquine devant la télé ? Ca ne t’as sans doute pas échappé depuis quelques années, les adaptations cinématographique de série de romans jeunesse à succès fleurissent. Hunger Games, Divergente, The Mortal Instruments, y sont passés avec plus ou moins de réussite.

Aujourd’hui on s’intéresse donc au 1er volet de la saga l’Epreuve : Le Labyrinthe. Car oui comme à chaque fois l’adaptation ciné reprend le titre du premier bouquin et le garde pour toute la série… on a donc le Labyrinthe, le Labyrinthe 2 : La Terre Brulée, le Labyrinthe 3 : Le Remède Mortel. Ce qui n’a plus aucun sens car cela n’a plus rien à voir avec un labyrinthe qui ne constitue que la 1ère épreuve de la saga ! Tout le monde suit ? Très bien.

Avant de passer au résultat du test pour le livre et le film, un mot sur l’histoire dont la trame est commune aux deux œuvres. On suit donc un groupe d’adolescent qui ne se souviennent que de leur nom regroupé dans ce qu’ils appellent « le Bloc » un grand espace clos, entourés de murs et derrières ces murs, un labyrinthe immense. Ils ne savent pas pourquoi ils sont là ni qui les y a envoyé. Un jour, Thomas est envoyé dans le bloc et c’est là que tout va changer pour le groupe d’ados qui vivaient en communauté depuis près de deux ans. Comment sortir de ce Labyrinthe ?

Comme je le disais la trame est commune mais le déroulement de l’histoire varie pas mal du livre au film, comme toujours me direz-vous. Et c’est encore pire avec le 2nd tome, mais ça c’est une autre histoire ;). Commençons donc par le livre.

On a testé pour toi : L’épreuve Tome 1 : Le Labyrinthe.

l-epreuve,-tome-1---le-labyrinthe-491190-250-400

Adolescents, bloc, labyrinthe, Thomas. Ok on reprend.

Le roman a été publié en 2012 et on le doit à l’auteur Américain John Dashner. Il s’agit de son 1er grand succès (mais ça va aller du coup, il est à l’abris Johnny).

L’avantage du livre est qu’il plante bien le décor et donne des détails très utiles à la bonne compréhension de l’histoire. On comprend comment vivent les « blocards ». Chacun à un rôle : cuisiniers, bâtisseurs, agriculteurs et bien sûr les coureurs qui arpentent le labyrinthe tous les jours pour trouver la sortie. L’univers est intéressant mais moins riche que d’autres séries du même genre et l’intrigue se met en place petit à petit dans ce 1er tome.

Il s’agit d’un livre jeunesse, la lecture n’est donc pas compliquée mais pas simpliste pour autant. Le rythme est soutenu, les chapitres sont courts et on ne s’ennuie pas une seconde. L’action est assez présente tout au long du roman, les personnages manquent donc un peu de profondeur. Je sais qu’ils sont censés avoir perdu la mémoire mais on ne dirait pas non à un peu d’historique de leur vie au bloc, comment les choses sont devenues ce qu’elles sont devenues, qui sont ces ados en fait ? Cela ajoute au mystère de la situation mais du coup on est un peu léger côté psychologie.

Je dois avouer que j’ai vu le film avant de voir le livre donc je cherchais un peu les correspondances mais j’ai vite arrêté ! Et j’ai pu profiter de cette lecture en tant que telle. La fin du roman est très réussie à mon sens et on commence à comprendre que les choses ne font vraiment que commencer pour Thomas et ses compagnons.

Un bon roman jeunesse donc bien montée et qui donne envie de lire la suite. Et maintenant on passe au film.

On a testé pour toi : Le Labyrinthe.

Le film est sorti en 2014 et a rencontré un bon succès au box office (3 millions d’entrées en France). Comme je le disais plus haut, le déroulement de l’histoire est très différent dans le film et des éléments qui me semblent centraux dans le livre sont tout simplement supprimés. Cependant cela n’en fait pas une mauvaise adaptation pour autant. Les codes ne sont simplement pas les mêmes. Allez un petit coup de bande annonce :

Tout comme dans le roman, le rythme est soutenu, c’est un bon divertissement, on ne s’ennuie pas. Malgré leur relatif jeune âge, les acteurs tiennent la route. Les personnages ont gagné un peu en profondeur dans l’adaptation ou du moins un caractère plus tranché. Un des codes du cinéma de divertissement, il faut des gentils bien gentils et en face 1 vrai méchant bien méchant.

Visuellement c’est réussi, on imaginait encore plus de démesure pour le labyrinthe mais pas évident de matérialiser des murs de 100m de hauts comme décrits dans le bouquin !

Au niveau de l’histoire c’est à mon sens très satisfaisant et même je trouve mieux réussi que le livre sur certains points ! Quelques clichés et un peu trop prévisible par moment mais dans l’ensemble on se laisse prendre au jeu et les 2h passent très vite.

Le twist final est un petit peu différent du livre, les scénaristes ont fait un choix en vue de la suite qui leur laisse plus de marge de manœuvre pour adapter à leur guise.

Il ne s’agit pas d’un grand film mais d’un bon divertissement. Une bonne adaptation s’il en est, même s’il ne faut pas s’offusquer d’une réécriture de l’histoire assez importante.

On a donc testé pour toi le Labyrinthe film et livre. L’analyse est sensiblement la même un bon divertissement qui donne envie de lire/voir la suite !

300 px

Val

C'est en testant qu'on devient un Sapiens ! Salut toi Homo Sapiens, ici Val un autre Sapiens dont le seul but, bon ok, dont l'un des buts dans la vie est d'essayer, de tester, d'expérimenter tout un tas de trucs. Pas toujours intelligent, j'espère souvent intéressant, je t'invite à profiter de mes tests de films, séries, voyages ou autres activités farfelues.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *