Test jeu video: Life is strange

Salut à toi l’Homo Sapiens, t’as déjà été tenté de remonter le temps? Revenir en arrière de quelques minutes pour éviter de dire cette énorme bêtise en face de tes beaux-parents ou de quelques années pour t’empêcher de tester cette nouvelle coupe de cheveux originale que tu traînes misérablement sur ta carte d’identité? Bon, je ne suis pas le seul alors…
Même si aujourd’hui cela ne semble pas possible en vrai, je peux te proposer aujourd’hui de le faire virtuellement grâce au dernier jeu vidéo que j’ai testé (bon en vrai c’est l’avant-dernier car j’en ai essayé un nouveau hier, qui fera sans doute aussi l’objet d’un article très bientôt…).

En attendant, revenons à notre mouton: aujourd’hui on a testé pour toi Life is Strange sur PC.

 

rsz_lis31Le menu principal de l’épisode 1

Life is Strange est un jeu vidéo, une aventure narrative composée de 5 « épisodes » mettant en scène l’histoire de Maxine Caulfield, jeune étudiante en photographie. Après avoir quitté sa ville natale d’Arcadia Bay 5 ans plus tot, Max décide d’y retourner pour intégrer l’Académie de Blackwell et plus particulièrement le cours de Mark Jefferson, célèbre photographe.
Outre son don pour la photographie, Max découvre rapidement qu’elle a aussi la capacité de remonter le temps sur de courtes périodes afin de changer ses actions ou ses décisions.

Passé le choc de la découverte de son pouvoir, Max décide d’enquêter sur la disparition d’une autre élève de Blackwell avec l’aide de son amie d’enfance: Chloe Price.
Son pouvoir semble d’ailleurs lié à cette dernière, et elle devra y faire appel régulièrement pour modifier ses actions. Petit à petit, l’enquête devient de plus en plus inquiétante et Max se rendra compte à quel point Arcadia Bay est corrompue. Ses choix deviendront aussi de plus en plus critiques puisque chaque utilisation de son pouvoir semble rapprocher une terrible catastrophe qu’elle seule voit venir dans des visions.

 

rsz_lis41Alors là c’est sûr qu’il vaut mieux avoir un super-pouvoir…

 

Tu as peut-être compris cher Sapiens que tu vas pouvoir diriger les actions de Max et te servir de son pouvoir pour faire avancer l’enquête.
Le système de jeu est assez simple: tu déplaces Max dans l’environnement (campus de Blackwell, dortoir, la maison de Chloe etc.) et tu interagis avec les éléments par simple point & click.
Régulièrement, tu es amené à faire des choix qui auront un réel impact sur la suite de l’histoire et particulièrement sur le futur des personnages secondaires qui entourent Max. Mais sonviens toi qu’à chaque fois, tu as la possibilité de revenir en arrière de quelques secondes pour changer ton choix si tu ne le sens pas. Impossible cependant de savoir les effets à long-terme des tes choix, il faut donc y aller à l’instinct… Malheureusement, même si ce système de choix semble intimidant, tu te rends vite compte que quel que soient tes choix, la trame principale de l’histoire restera la même. L’impression finale relève plus du roman virtuel que du monde ouvert avec une liberté totale de mouvements et de choix.

Au niveau visuel, les graphismes ne jouent pas le jeu de l’hyper-réalisme et c’est tant mieux. Le jeu est tout de même magnifique et l’ambiance est parfaitement alimentée par la bande-son.
Le système de jeu est hyper-simple sans tomber dans le répétitif, ce qui est vraiment bien réussi…

 

rsz_lis51Max et Chloé

 

L’histoire elle tient vraiment bien la route aussi. Les personnages sont bien travaillés, même ceux que l’on ne croise que rarement dans l’aventure. J’ai tout de même trouvé qu’il y avait quelques longueurs dans l’histoire à certains moments, mais je pense que c’est un des partis-pris du jeu : savoir prendre son temps, profiter, contempler, écouter la musique…
On n’est clairement pas dans le jeu d’action ou tout explose en quelques secondes. Pas de « game-over », pas de challenge particulier. Life is strange n’est pas un jeu dans lequel on perd, mais plutot un de ceux dans lequel on se perd, qui demande de la patience. Cette patience est finalement récompensée dans le magnifique épisode 5 qui, s’il se perd un peu en longueur au tout début, devient très vite un petit chef-d’oeuvre de narration et de mise en scène.

Je pense que tu as compris cher Homo Sapiens, je te recommande vivement ce jeu. Attention cependant : il n’est pas fait pour ceux qui cherchent les challenges, les records et l’exploit « sportif » dans le jeu vidéo, mais plutot pour ceux qui cherchent à s’évader et à rêver un peu.

Dernière petites infos:
– Comptes entre 15 et 18 heures pour terminer le jeu si tu vas vite. 20 si tu prends ton temps et chercher toutes les quêtes secondaires
– Pour la musique, tu peux retrouver toute la bande-originale ici.
– 20€ seulement…

Et comme d’habitude, je te laisse avec le trailer pour finir de te convaincre de tester toi même Life is strange!

 

[table id=73 /]

300 px

Ben

Un Sapiens sachant tester doit savoir tester sans son chien... Ca tombe bien, je n'ai pas de chien de toute façon. Bienvenue sur OATPT cher lecteur. Je me présente : Ben, 26 ans testeur de jeux-vidéo, livres ou voyages. Mon rêve après amener la paix dans le monde serait de convaincre mes collègues Sapiens d'ouvrir une section "bières du monde" sur ce blog. En attendant, j'espère que nos tests te seront utiles!

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Michel dit :

    J’apprécie beaucoup ce genre de jeu narratif dans lequel on joue pour l’histoire et non pour remporter des challenges. J’ai été convaincu de la qualité de Life is Strange en lisant cet article et je pense que je vais l’essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *