Avis Série : Black Mirror

Salut à toi l’homo Sapiens, alors ça gazouille ? Ici, vu que j’ai terminé la série Blue Montain State  et que je me suis bien régalé, je me suis dis qu’il était temps de commencer une autre série. Et comme à mon habitude je sonde un peu mon entourage pour savoir ce qu’ils ont de bien à me proposer. Dès fois il y a du bon et parfois du moins bon. C’est au détour d’une conversation entre deux de mes collègues, dans le métro que j’ai attrapé les mots clés « Super série » et « oui je me suis régalé ». N’écoutant que mon courage, je me suis lancé à corps perdu dans la discussion et après quelques secondes seulement j’ai découvert de quelle série phénomène il était question : Black Mirror.

Black Mirror, c’est le « miroir noir » en traduction littérale mais qui peut être interprété selon moi comme « le coté obscur de l’Homme ». Et c’est clairement sur cette tendance que la série développe ses intrigues. On parle d’une série qui a vu sa première saison sur les antennes en 2011 mais qui fait parler d’elle pour la sortie de sa troisième saison en 2016.

black-mirror2_onatestepourtoi

La première chose que tu dois savoir sur cette série mon bon Sapiens c’est que c’est une anthologie. Quésseusséssa ? Et bien cela signifie que la série est composée d’un ensemble d’épisodes non liés les uns aux autres, sans acteurs récurrents mais qui partagent un thème commun. La deuxième chose que tu dois savoir, c’est que la série est Britannique. Ce qui en soit n’est pas forcément un indicateur de popularité mais qui te donne un gout de l’univers dans lequel tu vas te retrouver. Rappelle toi par exemple de Misfits. Enfin ce que tu dois savoir c’est que le thème partagé par l’ensemble des épisodes est la démocratisation d’une technologie dystopique.

Bon là tu dis: « il nous ennuie là, il a mangé un dico Amo ce matin ou quoi ? » Je reconnais, je fais du zèle. En gros, la série dénonce l’omniprésence de la technologie et les dérives de l’utilisation que nous, êtres humains en faisons. Je préfère te prévenir de suite mon bon Sapiens, la série n’y va pas par 4 chemins, c’est gênant au mieux, c’est traumatisant au pire.

black-mirror-netflix_onatestepourtoi

Selon le créateur de la série, la technologie est une drogue pour notre génération, et comme toute drogue, elle est nocive et a des effets secondaires. On est clairement dans une critique de la société actuelle et de la bêtise humaine. Si certains d’entre vous peuvent trouver ce sujet divertissant, il n’en est rien pour moi. Lorsque je regarde une série, je cherche de l’action, de l’humour, du fantastique, du suspense, rien qui me replonge dans une réalité plus déprimante que jamais.



Pour te donner un exemple, le premier épisode, et attention car je vais te spoiler les 5 premières minutes, commence par une vidéo diffusée sur Youtube d’une prise d’otage. Les conditions de libération sont adressées au premier ministre Anglais qui devra sur une chaîne publique forniquer avec un porc.  Voila donc les bases de la série posées. Après c’est en fonction de ce que tu recherches dans une série mais si tu es comme moi je te conseille de la fuir comme un pet foireux !

"Black Mirror" Season 1, Episode 2 "Fifteen Million Merits"

Mon avis est donc le suivant, car c’est bien là l’objet de ce test. Pour se rendre compte que la technologie nous abrutit au quotidien, qu’elle rend les hommes et les femmes plus déshumanisés que jamais, pas besoin d’une fiction, on a la réalité pour ça. Surtout qu’elle permet également de faire de belles choses. C’est la bêtise humaine qu’il faut pénaliser bien sûr mais ce genre de série critique de notre société n’est pas ma tasse de thé. Si tu cherches l’évasion et le divertissement, passe ton chemin mon cher Sapiens.

Sapiens vomit

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. LeBoulet* dit :

    Je trouve la série intéressante au contraire car elle montre la dérive de l’être humain par la technologie et non la dérive de la technologie comme tu le suppose dans ton sujet. Ayant une grande divergence d’opinion au sujet des nouvelles technologie avec mon grand entourage tu dois être conscient en traitant ce genre de sujet que la grande majorité des sapiens pense que la technologie est importante dans le sens ou c’est une avance et que la dénigrer estt ilogique car elle est bénéfique. Alors même que ce sont ces même sapiens qui e’ souffrent. Je préfère la dénigrer et la série black mirror montre assez bien la dérive sapiens qui me pousse à faire de même!
    À plus sapiens!

    • Amo dit :

      Salut mon bon Sapiens !
      Ravi de voir que mon article suscite chez toi l’envie d’en discuter. Tu as parfaitement raison, c’est bien la nature de l’homme qui fait de la technologie un outil de dérive.
      Ce que je voulais faire transparaître dans mon article, c’est surtout mon besoin de divertissement quand j’allume ma TV. Me replonger dans un monde où l’être humain n’est que vice ne m’interresse pas .
      Vivant à Paris, je vois tous les jours la mauvaise nature de l’homme qui se pousse et se bouscule pour être le premier à avoir une place assise dans le métro. Quand je rentre chez moi, je n’ai pas envie de me sentir déranger par une série qui en soit est très bien pensée (étant donné qu’elle arrive à me déranger :-)).
      Bref la série est certainement bien pensée, surtout si tu apprécies le fait de prendre chaque épisode comme une nouvelle histoire à part entière, malheureusement je n’ai pris aucun plaisir à la regarder.
      Merci pour ton commentaire en tout cas.
      A + mon bon Sapiens !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *