Avis Série : The Magicians par Syfy

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors, ça roule ? Il y a quelques temps, dans ce très cher métro, mon regard a été attiré par ces publicités alléchantes concernant une nouvelle série de la chaîne américaine Syfy appelée The Magicians. Je ne te surprendrais pas j’imagine en te disant que c’est le genre de série qui fait tilt dans mon esprit rien que de par son nom à l’heure où ma critique du dernier Harry Potter fait plus de 2000 mots. Du coup comme j’étais un peu à cours en attendant la reprise de Game of Throne, je me suis lancé dans le visionnage de la saison 1 de cette nouvelle Série.

the-magicians_onatestepourtoi

Comme d’hab’ on commence par le speech. On va donc suivre les aventures de Quentin Coldwater un futur diplômé du lycée, personnage perturbé et maladroit, un peu geek sur les bords, passionné de magie et fan d’une série de romans en vogue appelé  Fillory. Le jeune homme s’est construit autour de ce monde imaginaire et vie du coup en marge de la société. Très mal à l’aise en société, il préfère relire une n-ième fois ses bouquins pendant que ses amis font la fête dans le salon à coté. Ses difficultés d’adaptations lui ont valus quelques séjours en hôpital psychiatrique, pour reposer son esprit torturé.  Tu vois le genre d’anti-héros mon bon Sapiens, une sorte de Peter Parker des temps modernes en sommes.
Alors qu’il s’apprête à choisir la Fac dans laquelle il va devoir poursuivre ses études, il se retrouve à passer un examen pour une école de magie appelée Poudl… euh non Breakbills. Cette université n’est connue que des magiciens qui passent le concours d’entrée étant donné que les recalés subissent un sortilège d’amnésie. Elle est donc protégée de la venue des mold… euh des gens dépourvus de pouvoirs magiques. Mince j’ai du mal à ne pas faire l’amalgame.

the-magicians2_onatestepourtoi

Mais ce qui attend Quentin, c’est bien plus que la découverte et l’apprentissage de la magie, il va se retrouvé embarqué avec ses nouveaux amis Alice, Penny, Margo et Elliot de l’université dans une histoire incroyable où la fiction rencontre une fiction encore plus grande. Un mélange de mondes parallèles et d’espace temps. Bien entendu, les forces maléfiques font leur apparition et n’ont de cesse que la destruction pure et simple du monde de la magie. C’est grâce à sa connaissance des bouquins que Quentin va pouvoir avancer dans son enquête.

De l’autre coté du monde, Julia, la jolie meilleure amie de Quentin, recalée de Breakbills retrouve peu à peu la mémoire et tente de trouver un moyen d’apprendre la magie sans passer par l’université. Elle empruntera donc des moyens obscurs et dangereux qui l’entraîneront dans une aventure tout aussi dangereuse. Mais son destin semble étroitement lié à celui de Quentin.

Voilà pour le speech. Si tu as aimé Harry Potter tu dois te dire que 1) Ca ressemble fort à du plagiat mais 2) que ça vaut quand même le coup d’y jeter un œil parce qu’étant donné que ton entrée à Poudlard est compromise, si y a moyen de se faire un master spé dans une université de magie ça doit bien valoir le coup de regarder ça de plus près. Enfin c’est ce que je me suis dis personnellement.

Je me suis donc terminé la saison en deux jours grâce à une gastro qui m’a cloué au lit. Oui j’essaie toujours de trouver le positif quand c’est pourtant pas évident. J’enlève tout suspens, franchement c’était pas terrible. On est face à une série dont le fond semble pas mal construit mais qui fait mal dans la forme. Les personnages sont un peu plat et ça manque cruellement de réalisme à mes yeux. Et c’est vraiment dommage car on se laisse vite porter par l’histoire. Mais les quelques longueurs de la série, les histoires de « je t’aime moi non plus » n’apportent vraiment rien à l’intrigue.

Tu sais que j’aime bien le faire, donc voici un petit focus sur les personnages.

Quentin, héros de la série est clairement antipathique, mais soyons honnête c’est son personnage qui veut ça. Il passe son temps, avec son air de chien battu, à piquer des colères ou à se terrer dans un mutisme un peu casse pied. Le seul moment où il semble passionné, c’est quand il parle de Fillory. Mais même là alors qu’on ne peut nier sa passion pour le bouquin, il devient vite hautain envers les gens qui ne connaissent pas le livre aussi bien que lui. Difficile donc de se prononcer sur l’attachement à se personnage. Allez si, je le fais, personnellement il m’insupporte.

quentin_the-magicians_onatestepourtoi

Julia, la (je le répète) jolie meilleure amie de Quentin. Son rôle est un peu batard, étant donné qu’elle est à la fois la meilleure amie de Quentin, mais qu’elle est aussi celle qui est rejetée de l’université. Son personnage est compliqué et elle se retrouve un peu niaise face aux incidents qu’elle provoque. Elle n’hésites pas de jouer l’atout charme mais personnellement je trouve qu’elle relève presque du zombie dans certaines scènes. Le regard vide, elle avance du coup complètement à l’aveugle et tu as envie parfois de la secouer… Sans mauvais jeu de mots !

julia_the-magicians_onatestepourtoi

Alice, c’est la fille à maman, première de la classe, très réservée et dotée d’un charme qu’elle semble ne pas comprendre. Son personnage fait un peu penser à celui d’Hermione mais en plus 21ème siècle quand même. Elle encaisse un lourd passé puisqu’elle a perdu son frère à Breakbills justement. C’est un peu elle qui est à l’origine de tout le bordel créé dans le monde de la magie.

alice-the-magicians_onatestepourtoi

Penny, c’est le beau gosse du groupe, sûr de lui et détenteur d’un pouvoir atypique, il n’en reste pas cinglant dans ses répliques. Son personnage m’énerve un peu dans le sens où lui aussi a complètement l’air de subir ce qui lui arrive. On a clairement envie à un moment donné de lui mettre un pied aux fesses, histoire qu’il se réveille un peu. C’est globalement le reproche que je pourrais faire à la série d’ailleurs. Aucun des personnages ne semblent vraiment vouloir découvrir ce qu’il se passe, ou en tout cas n’y mets la force.

penny_the-magicians_onatestepourtoi

Enfin, Eliot et Margo sont un peu les bad boy/girl de la série. Toujours prêts à faire la fête, à consommer des substances illicites et à passer des nuits plus que torrides. Je dirais franchement que c’est une forme de caricature de la jeunesse du 21 ème siècle. c’est un peu dommage, encore une fois, les deux personnages manquent de profondeur. De temps à autres on remarque un soupçon d’humanité mais on se retrouve vite largué par leur égoïsme qui revient au galop. Quand les autres sont surpris des aventures qu’ils vivent, eux s’en foutent et ne pense qu’à boire et fumer. Mouai désolé je ne prends pas.

eliot-et-margo_the-magicians_onatestepourtoi

Petit laïus sur la forme. Un masque sombre s’est abattu sur la caméra au moment du tournage, un peu d’ailleurs le même que celui qui est tombé sur les films d’HP à partir du prisonnier d’Askaban. La magie est pratiquée sans baguette et franchement les effets spéciaux laissent à désirer pour une chaine SyFy.

Et malgré tout, je me suis pris à la série, pour le fond. Car qu’on ne se trompe pas hein, le fond est bon, et l’histoire, même si elle met un peu de temps à démarrer, est assez prenante et sitôt tu termines l’épisode tu as envie d’en relancer un autre. Cependant, je me pose la question pour une personne qui n’est pas aussi fan du monde magique que moi, s’il arrivera à supporter les personnages et les longueurs de la série. A toi de me le dire mon  cher Sapiens!

Sapiens Nul

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *