Avis Série TV : Scrubs, la série qu’il ne faut pas avoir manqué

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors, ça baigne ? Aujourd’hui je te propose un petit retour dans le passé pour te parler de la meilleure série de tous les temps à mes yeux.  Je dis retour dans le passé car la sortie du premier épisode date de 2001 et la série s’est arrêté en 2010. Il s’agit de la série Scrubs que tu connais peut être pas et que selon moi tu dois absolument avoir vu une fois dans ta vie.

Bon et du coup Scrubs ça veut dire quoi ? Ca parle de quoi ?

J’y viens, j’y viens mon bon Sapiens. Le terme « Scrubs » est de l’argot américain et désigne les blouses des internes dans les hôpitaux, ce qui te met sur la voie du synopsis, puisque dans cette série tu vas suivre les aventures de J.D. (John Dorian) qui intègre l’hôpital du Sacré Cœur pour y faire son internat. Ne t’inquiète pas mon bon Sapiens, on est pas sur un n-ième Docteur House ou Grey’s anatomy, non cette fois on va aller s’attaquer aux grosses comédies comme Friends ou How I met your mother, donc si tu cherches le romantisme ou l’enquête, passe ton chemin, ici on est là pour rigoler.

La série se déroule quasi exclusivement dans l’hôpital, c’est à travers les yeux et la voix de J.D. que Scrubs déroule son intrigue. Mais ce jeune John Dorian a une particularité, c’est qu’il s’évade bien trop souvent dans ses pensées, sans queue ni tête qu’il te fait vivre au moment même où il y pense. Il débarque à l’hôpital pour son premier jour d’interne et va faire la rencontre de personnages que tu apprendras à apprécier tout au long des 8 saisons de la série. Mais J.D. ne rentre pas tout seul en internat, puisqu’il est accompagné de son colocataire et meilleur ami qui a choisi la chirurgie quand J.D. préfère la médecine générale. Les deux compères vont vite se trouver des amis et des ennemis au sein de l’hôpital et vivre des journées hors du commun.

Jusque là, tu te dis surement que cette série n’a pas l’air de casser 3 pattes à un canard. C’est pour cela que je te dirai de lire la suite. Il y a quelques temps je te parlais de la série black Mirror que j’ai détesté pour la simple raison qu’elle ne me transportait pas hors de la dure réalité du quotidien. Je t’ai également parlé de Blue Montain State, la série façon American Pie qui te sors complètement de la vie pour te plonger dans une université Américaine où règnent l’alcool, le sport, la fête et les filles. Et bien Scrubs c’est le parfait mélange entre les deux genres, les personnages et les sujets de fond sont suffisamment humains et sincères pour te permettre de te projeter dans leurs histoires, et suffisamment allumés du bocal pour que tu t’évades complètement devant chaque épisode.

En 20 minutes, chaque épisode de Scrubs te donnera l’accès à plusieurs types d’émotions, le rire étant la principale bien entendu, tu pourras te surprendre à verser une larme, à t’angoisser ou encore à sourire gêné de la situation… Mais très vite c’est le rire qui reprendra place, et c’est là ou le créateur de la série Bill Lawrence a fait très fort, car il a trouvé la recette de cette potion magique qui te donne envie de dévorer la série comme un chat devant une pâtée.



Scrubs c’est aussi l’une des premières séries où tous les personnages sont vraiment attachants, je veux dire même les personnages secondaires prennent une place importante, tellement que certains même qui devaient avoir un rôle moindre sont devenus des icônes de la série comme Neil Flynn qui interprète le rôle du concierge dans Scrubs et que tu as peut être déjà vue dans la nouvelle série diffusée par NRJ12 The Middle. Je te propose un petit tour des personnages ci dessous juste pour te les présenter rapidement.

Des personnages principaux, il y en a 7. Le premier comme je te l’ai dit c’est John Dorian (interprété par Zach Braff) alias J.D. qui est « le héros » de la série, c’est un garçon brillant, un peu paumé et complètement loufoque à travers les yeux duquel tu vas suivre la vie à l’hôpital. Je te préviens tout de suite, il se peut que tu ais autant envie de le frapper que de le serrer dans tes bras. Ne te pose pas trop de question tu comprendras pourquoi très bientôt 🙂

Son meilleur ami, c’est Christopher Turk alias Turkelton (interpréta par le meilleur ami de Zach dans la vraie vie : Donald Faison), sûr de lui et charmeur, il est un peu tout l’opposé de J.D. C’est un peu le cool de la bande et il n’en reste pas moins un ami fidèle toujours prêt à aider John dans ses histoires, surtout quand il s’agit de faire des conneries. Les deux sont liés d’une amitié parfois un peu étrange et que peu de gens peuvent comprendre, mais à l’écran cela rend merveilleusement bien.

Elliot Reid alias Barbie, contrairement à ce que son prénom pourrait laisser penser, il s’agit belle et bien d’une fille et pas n’importe laquelle puisque si tu as un peu suivi le monde des séries dans les dernières années, l’interprète d’Elliot devrait te dire quelque chose puisqu’il s’agit de Sarah Chalke. Fait un petit effort, mon bon Sapiens, cette jolie Canadienne tu l’as vu interprété le rôle de Stella dans How I met your mother. Son personnage d’Elliot est l’un des plus important de la série, car c’est celui qui va au final réunir tous les protagonistes. Elle est complètement névrosée et c’est ce qui la rend irrésistible.

Perceval Cox, plus connu sous le nom de Perry ou encore Dr Cox. Si tu cherches encore le roi de la répartie et du sens du phrasé, ne cherche plus, car le king en la matière c’est lui. Roi des mimiques et des vannes plus que blessante, J.D. décide rapidement d’en faire son mentor ce qui l’agace au plus haut point. Ce personnage là, tu vas l’adoré j’en suis certain, il est tout le temps colérique et ça le rend indispensable pour recadrer ce rêveur de J.D.

Son responsable c’est Robert Kelso alias Bob, un ancien médecin devenu chef de service et qui semble complètement dénué de sentiment et pour qui seul l’argent et la rentabilité de l’hôpital est important. Il n’hésite pas à satisfaire les demandes des patients ayant souscrit à une grosse assurance de manière à s’acheter un nouveau vélo d’appartement. L’avantage qu’à Bob Kelso, c’est qu’il s’en tamponne fort de ce que les autres peuvent penser de lui. Personnellement je le trouve hilarant dans ses répliques. Lui et le docteur Cox se livrent une guerre verbale qui devrait te satisfaire. C’est un quelques sortes le méchant de l’histoire.

Dans un hôpital tu as des médecins, des chirurgiens et bien entendu des infirmières. Il fallait donc bien que l’une d’entre elle se retrouve dans les personnages principaux. Et quand en plus c’est une latino-américaine sexy qui interprète ce rôle, on a forcément le droit à du caractère. Carla Espinosa en a trimé pour arriver là où elle est et c’est un peu la grande sœur à qui l’on doit venir demander conseils. D’ailleurs même si on en veut pas, elle ne se privera pas de nous donner son avis comme ça, on va pas se mentir, on connait tous des gens comme ça. Et comme en plus elle a le sang chaud, c’est pas le genre de fille qu’il faut contrarier.

Je laisse volontairement le Concierge dont je t’ai parlé plus haut de coté, car je veux te laisser l’intégrale surprise du personnage. Sache juste que le rôle a été complètement revisité par l’acteur et que certaines scènes ont été complètement improvisée par le génie de Neil Flynn.

Dans Scrubs, les personnages secondaires sont nombreux et sont tous vraiment attachants, la série s’est offert la présence de star comme Michael J.Fox ou encore Ryan Reynolds et plein d’autres que je ne vais pas te citer pour te garder la surprise.

Bon je sais que dans la plupart des Séries américaines ou anglaise on va te dire « Bouh Ahhhh tu regardes en VF quelle horreur, les voix françaises sont horrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrible comment tu peux faire ça, ah je vais vomir tellement je ne peux pas » ou d’autres exagérations dans le genre. D’habitude, je fais un peu le mouton et je suis les gens car il faut reconnaitre que le doublage de certaines séries ne sont pas très réussis. En revanche, pour Scrubs, tu peux y aller les yeux fermés, la VF est juste énorme et les voix vraiment très bien choisies. L’anglais ne t’apportera rien de plus.

Voilà j’espère que je t’ai donné envie de voir ou revoir cette série, qui je le répète est pour moi la meilleure série humoristique de ces dernières années. Et toi c’est laquelle ta préférée ?

 

 

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *