Avis serie TV: Daredevil

Salut à toi l’homo sapiens, alors comme ça on est adepte du Binge-Watching ? ça tombe bien nous aussi ! Aujourd’hui je te propose de parler de Daredevil, la série hein, pas le film ! En bon fan de super héro, et plutôt friand des comics Marvel, je me devais de tester cette nouvelle brique du Marvel Univers !

L’histoire en deux mots, on suit les aventures de Matt Murdock, avocat le jour et justicier la nuit, il possède des aptitudes surhumaines, des sens ultra-développés après avoir perdu la vue à la l’âge de 9 ans. Pour se mettre bien dedans, on se matte (Murdock !) la bande annonce :

Je reviens 2 minutes sur le film Daredevil, sorti en 2003, dont le rôle du héros vengeur, aveugle, masqué était joué par Ben Affleck. Je t’avoue que j’ai beaucoup regardé ce film pendant ma jeunesse (déjà assez fan de super héro à l’époque) et je ne comprenais pas vraiment le bashing autour du film, de la prestation du bon Ben, on parle d’un gros navet ! En tant que bon sapiens qui se respecte j’ai donc décidé de revoir ce film après des années pour me (re)faire une opinion. Je me suis arrêté à la moitié… C’est bien un nanar, le jeu d’acteur est mauvais, le scénario n’a pas de sens, les personnages sont plus ou moins grotesques. J’ai relevé notamment un moment où Daredevil, perché en haut d’un immeuble, traverse une crise existentielle et tente de se convaincre, à haute voix (!), que non ce n’est pas lui le méchant. Ma vision d’adolescent, sans doute troublée par le costume de Jennifer Garner, avait donc un peu idéalisé ce film. Je reste juste convaincu que la prestation de Colin Farrell en méchant complètement taré vaut quand même le coup ! Allez pour le plaisir :

jennifer-garner-elektra-daredevil-wallpaper-2

Revenons à nos moutons, Daredevil, la nouvelle série Netflix, coproduite par ABC, Marvel et Netflix, a été créée par Drew Goddard, scénariste des séries Lost ou Alias, et Steven S. DeKnight, créateur de Spartacus. Elle s’inscrit dans un nouveau cycle lancé par Marvel, qui comprendra 4 séries, pour 4 personnages formant la joyeuse troupe des Defenders (Daredevil, Luke Cage, Iron Fist et Jessica Jones). La prochaine série centrée sur le personnage de Jessica Jones est attendue pour Novembre, en exclu sur Netflix et puis allez, voilà le teaser :

Bon RE-revenons à nos moutons ! Daredevil la série Netflix. Comme toutes les séries de la plateforme, la saison 1 a été mise à disposition en intégralité. Je me suis donc lancé avec l’envie de redécouvrir un personnage que j’apprécie dont l’image a été un peu écorchée.

La première chose qui diffère vraiment c’est le réalisme de la série. Relatif bien sûr le réalisme, on parle de super héro, mais quand même. Les personnages font vrais, on s’y attache très vite. Commençons par le héro, Matt Murdock, interprété par Charlie Cox. On a vu Charlie notamment dans Boardwalk Empire et The thoery of everything. J’étais sceptique a priori sur le choix de l’acteur mais, il est vraiment entré dans le rôle, ses expressions sont justes et sa voix grave colle bien au personnage.

Les seconds rôles maintenant. Un très bon casting, des acteurs connus d’autres moins, globalement ils sont bons et les personnages sont intéressants et complexes pour certains. Je m’arrête un instant sur le méchant de cette saison, Wilson Fisk, à la tête d’une organisation aux buts assez flous. Le personnage n’est pas caricatural, et est souvent présenté sous un jour différent. On se prend d’affection pour le bonhomme, on a presque envie d’avoir pitié de lui, jusqu’à ce qu’il vrille complètement ! C’est Vincent D’Onofrio, notamment vu dans New York section criminelle, qui incarne Fisk. Son physique impressionnant et sa transformation sont assez remarquables.

wilson_fisk_daredevil

Le scénario de cette première saison est bien ficelé et s’inscrit pleinement dans l’univers Marvel. On est à New York et après les événements du 1er Avenger et leur joyeuse fiesta avec des Aliens en tout genre, le quartier pauvre de Hell’s Kitchen a été complètement détruit. C’est dans ce contexte qu’un mystérieux et riche investisseur, Fisk donc, cherche à reconstruire le quartier. Au-delà des guerres de mafia qui font rage, entre les Russes qui ont détrôné les Italiens, les Chinois et les Yakuza Japonnais (c’est pas Disney Land par là-bas), un homme semble être à la tête de toute cette organisation.

Matt Murdock aka Daredevil et son associé Foggy Nelson, tous jeunes avocats, ouvrent leur cabinet dans le quartier de Hell’s Kitchen pour aider les défavorisés à défendre leurs droits. Ils rencontrent lors de leur 1ère affaire Karen Page, qui semble être prise malgré elle dans un sale histoire. On retrouve bien sûr le reporter Ben Urich, spécialiste pour aller dénicher la boue dans les plus sombres affaires.

L’ambiance générale est assez sombre, les rues sont sales, il fait nuit la plupart du temps. On suit vraiment l’évolution du personnage, ses conflits, ses doutes (mais subtilement contrairement au film). Ce n’est pas un vrai gentil, c’est un héro complexe. On est pris dans cette série et le rythme est bon. Les scènes de combat (oui parce que ça bastonne un peu quand même), sont très bien chorégraphiées et très bien filmées, certaines rappellent d’ailleurs un peu la fameuse scène du couloir dans Old Boy. Le pauvre Matt s’en prend d’ailleurs plein sa tête à longueur de temps.

Tous les éléments clés du comic sont présents, le jeu des acteurs est bon, le scénario est intéressant, l’atmosphère générale est assez pesante, tous les éléments kitch du film sont ici réussis (le costume notamment, même s’il n’apparaît que très tard dans la saison), les personnages ont de la profondeur et ne sont pas stéréotypés.

Pour conclure, on a testé pour toi Daredevil, une série qui redore l’image du héro Marvel et qui vaut vraiment le détour. Donc si tu es fan de comics, n’hésites pas, et si tu n’y connais rien, bah n’hésites pas non plus en fait !

Sapiens saut de joie

 

 

 

 

Val

C'est en testant qu'on devient un Sapiens ! Salut toi Homo Sapiens, ici Val un autre Sapiens dont le seul but, bon ok, dont l'un des buts dans la vie est d'essayer, de tester, d'expérimenter tout un tas de trucs. Pas toujours intelligent, j'espère souvent intéressant, je t'invite à profiter de mes tests de films, séries, voyages ou autres activités farfelues.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *