Avis Serie TV: Unbreakable Kimmy Schmidt

Salut à toi l’Homo Sapiens, ça cherche une nouvelle série ? Tant mieux, tu es au bon endroit ! Aujourd’hui on parle d’une nouvelle série Netflix. Quoi ? Tu ne connais pas Netflix ? Tu aimerais savoir comment ça marche et si ça vaut le coup ? Allez va faire un tour sur notre test et reviens par ici ensuite. 😉

Je disais donc pour ce qui suivent, j’ai testé une nouvelle série : Unbreakable Kimmy Schmidt.

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il s’agit d’une série originale…

Déjà le thème de départ, Kimmy et trois autres femmes ont été kidnappées par une secte et ont passé 15 ans enfermées dans un bunker persuadées qu’elles étaient les seules survivantes d’un apocalypse. Lorsqu’elles sont libérées, Kimmy décide d’aller s’installer à New York et redécouvrir le monde. Heu OK, mais c’est drôle ou…

OUI c’est drôle mais ne t’attend à une bonne vieille comédie type Friends ou How I Met Your Mother, Unbreakable Kimmy Schmidt (UKS pour les intimes) est complétement loufoque. Tout est absurde, le thème de départ en total opposition avec le ton comique de la série, les personnages, les situations, les dialogues. Cela peut dérouter un peu, cela déroute un peu, dès le premier épisode et son générique intégré comme si de rien dans la première scène. Attention, ça reste dans la tête…

Maintenant attardons nous un peu sur les personnages. Il y a Kimmy bien sûr qui s’est arrêté dans les années 90, au fond d’un trou des Etats-Unis et qui donc est un peu perdu dans le New York actuel. Elle est en décalage tout le temps, naïve comme une enfant et très maladroite.

Elle rencontre Viviane, une vieille dame, propriétaire d’un appartement, dealer à ses heures perdues, qui cherche un colocataire à Titus Andromedon (c’est un nom inventé), noir, gay, veut devenir chanteur à Broadway et heu ah oui un cliché ambulant !

Tous les personnages de UKS sont des caricatures (assumées bien sûr). Le noir homo tout droit sorti de la Cage aux folles, l’asiatique fort en math et qui livre des plat chinois, la riche blonde écervelée mariée à un riche business man, et j’en passe. D’ailleurs pour te donner un aperçu, voici un petit clip réalisé par Titus en personne intitulé « Pinot noir ». (Encore une fois, ça peut rester dans la tête…)

Les situations sont drôles de par leur côté improbables et complètement en décalage avec tout. Les dialogues sont drôles, mais pas toujours c’est un peu le problème avec l’absurde, parfois ça tombe un peu à plat. Et c’est là où le bât blesse un petit peu selon moi. Au bout de quelques épisodes on se lasse un peu de l’absurde à tout va, c’est toujours drôle de temps en temps mais on n’y revient pas avec vraiment beaucoup d’envie. Heureusement que les personnages sont variés et très différents (et nombreux) ça fait passer la pilule beaucoup mieux.

On a donc testé pour toi Unbreakable Kimmy Schmidt, une série complètement déjanté, ça n’a aucun sens, c’est drôle, les personnages sont fun mais le cocktail soûle assez vite malheureusement.

On ne va pas se quitter comme ça, allez jette donc un coup d’œil à la bande annonce et à la série par la même occasion pour te faire ta propre idée 😉

 

300 px

Val

C'est en testant qu'on devient un Sapiens ! Salut toi Homo Sapiens, ici Val un autre Sapiens dont le seul but, bon ok, dont l'un des buts dans la vie est d'essayer, de tester, d'expérimenter tout un tas de trucs. Pas toujours intelligent, j'espère souvent intéressant, je t'invite à profiter de mes tests de films, séries, voyages ou autres activités farfelues.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *