Avis Spectacle : François Martinez dans « J’ai fais disparaître ma femme »

Salut à toi l’homo Sapiens, alors tu aimes la magie ? Nous on adore ça chez les Sapiens, la magie c’est un univers de parfaite évasion. Tu te rappelles qu’on est fan d’Harry Potter non ? La magie fait rêver depuis des années toutes générations confondus alors oui, quand un spectacle de magie s’offre à nous, on y va, et  on a l’impression d’avoir de nouveau 8 ans. Et bien ce week end on a été voir le spectacle de François Martinez intitulé « J’ai fais disparaître ma femme » au Théâtre des blanc manteaux. Notes que la magie n’est pas que pour les enfants, certains en ont fait leur arme de séduction principale.

do-you-like-magic-o

Je ne sais pas si tu te souviens, mais c’est déjà au théâtre des blancs Manteaux  que nous sommes  allés applaudir Alex Ramires. Ce théâtre on l’aime bien pour son authenticité, on y est pas forcément bien installé mais il y a toujours une super ambiance. Comme d’habitude, juste le temps de faire un tour sur le site du comédien histoire de connaitre un peu son parcours , une ou deux vidéos, visionnées et hop on s’est rendu dimanche à 17h30 dans la salle pour découvrir le spectacle.

François Martinez, c’est ce comédo-magicien à l’air sympathique qui arpente les scènes depuis bientôt 15 ans. A première vue, pour être honnête il n’est pas très impressionnant. On ne s’attend pas à être époustouflé par des tours de magie, mais plus prêt à se payer une bonne tranche de rire devant quelques tours de passes-passes. Comme quoi les apparences sont trompeuses. Oui François Martinez est un vrai magicien, mais c’est aussi un humoriste accompli. Bien loin de la mise en scène standard, du décor galactique, une musique intrigante en fond sonore et une belle assistante peu habillée pour l’accompagner, c’est une nouvelle gamme de magicien que François Martinez veut incarner.

francois-martinez2_onatestepourtoi

 

C’est donc quasi mains dans les poches qu’il débarque sur scène, le décor n’est composé que d’une table sur laquelle se trouve une canette de soda et quelques accessoires cachés derrière. Pour la musique, on reste dans du contemporain, ça « balance pas mal » a lancé mon voisin de devant, j’imagine que ça résume assez bien le style musical. Quant à l’assistante ? Et ben c’est là tout l’objet du spectacle, elle n’est pas là et c’est bien ça le problème. Son assistante, c’est sa femme, et elle a disparu… Mais je te laisse découvrir l’histoire, je ne voudrais pas te gâcher la surprise.

On entre alors dans un vrai dialogue complice avec le comédien. Si tu souhaites rester assis dans un fauteuil, tu n’es pas au bon endroit. L’avantage de se produire dans des petites salles, c’est que les comédiens peuvent laisser place à leur volonté d’interaction avec le public. Il est donc possible que tu te retrouves sur scène à un moment donné, oui mon bon Sapiens, sur scène face au public pour partager un moment privilégié dans le spectacle du comédien. Ne t’inquiètes pas, si tu n’es pas sélectionné tu auras le plaisir de participer depuis ta place à l’un des tours de magie de François Martinez.

recadrage

Le spectacle est entre-coupé de vannes, de tours de passes-passes et de véritables numéros de magie. C’est un parfait mélange d’humour et de magie, un cocktail millimétré qui ne peut que séduire les plus jeunes comme les plus vi… euh les moins jeunes.

Comme souvent dans ces salles, le comédien se rend dispo pour échanger avec son public à la fin du spectacle, prend le temps d’échanger quelques mots avec lui ça fait toujours plaisir.

En bref nouvelle séance de théâtre pour la bande à Sapiens et c’est encore un très bon moment. Bravo au comédo-magicien (ouai on aime inventer des mots) à continuer !

Pour les infos pratiques, comme d’hab’ on te renvoie vers le site de Billetreduc pour avoir des tarifs préférentiels et tous les avis sur le spectacle. Le comédien se produit sur de nombreuses dates du dimanche au mercredi au théâtre des blancs manteaux jusqu’à fin juin. Une bonne idée de sortie à Paris.

[table id=90 /]

300 px

 

Amo

Sapiens qui roule n'amasse pas mousse... Mais je suis pas contre une petite mousse par contre ! Bienvenue sur OATPT l'ami, moi c'est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *