Avis Théâtre : Divorce au scalpel

Salut à toi l’homo Sapiens ! Alors in love ? Comme tu le commences à le savoir, on aime beaucoup faire une petite sortie théâtre de temps en temps, histoire de se changer les idées. Et plus ça va, plus on aime ça. On a entendu parlé il y a peu de temps de la pièce Divorce au Scalpel et du coup on s’est dit que ce serait pas une mauvaise idée d’aller la tester pour toi. Le nom est assez équivoque, on se doutait qu’on allait se payer une bonne tranche de rire. Et nous rigoler on adore ça !

On commence par le résumé bien entendu. Cette pièce met en scène Oriane et Aurélien, un jeune couple fraîchement divorcé mais qui vivent toujours sous le même toit. Aurélien, récent chômeur n’a pas les moyens de se trouver un nouvel appartement, vu le prix de l’immobilier. Avoue que c’est une scène que l’on peut qualifier sans trop de risque « d’actualité ». Parents d’une petite fille, ils n’ont pas osé annoncé aux autres leur séparation tant que leur problème d’hébergement n’est pas résolu. Mais c’est quand le belle mère débarque soudainement pour fêter leurs 15 ans de mariage que les histoires se corsent, ils vont alors rentrés dans un jeu de « je t’aime moi non plus » désopilant. Ajoutez à ça une ex aussi aguicheuse que revancharde et un psychologue de couple peu soucieux de son code de déontologie et on tombe dans la recette magique du burlesque payant! Un thème récurrent et parlant qui devrait donc en séduire plus d’un.

divorce au scalpel 1_Alain Étévé_onatestepourtoi

Mais mon bon Sapiens, je te propose d’aller un peu plus loin et de regarder à la loupe chacun des personnages.

Le rôle d’Oriane est interprété par Laurence OLTUSKI  que tu peux voir tous les jours sur W9 dans la série qui a révélé Kev Adams (Soda au cas où tu n’aurais pas deviné). Le personnage d’Oriane est ce que l’on pourrait appelé « la femme moderne ». Dynamique et rêveuse, elle a décidé de prendre sa vie en main et de ne plus laissé son ex mari lui saboter ses plans de vie. Pleine de spontanéité, elle cherche et croit encore au grand amour et n’hésite pas à ramener sa nouvelle conquête à la maison pour montrer ouvertement qu’elle est passée à autre chose.
Note personnelle : Je regarde assez souvent la série Soda, et il est vrai que le rôle de « Babeth » lui colle un peu à la peau, on retrouve d’ailleurs dans son jeu d’actrice quelques mimiques de MME Fontella. Mais ne t’inquiètes pas mon bon Sapiens, c’est aussi son rôle qui veut ça.

Pour lui donner la réplique, Aurélien, son ex mari est interprété par Pierre KHORSAND  plutôt amateur de classique mais qui a fait des apparitions au cinéma dans « 20 ans d’écart » ou encore « Les aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec ». Aurélien, c’est un peu cet ados qui a grandi trop vite, cet homme que tu as envie de secouer pour lui dire de prendre sa vie en main. A la fois attiré par son nouveau statut de célibataire il semble terrifié à l’idée de devoir reconstruire une nouvelle vie. Un rôle pas facile du tout à interpréter selon moi, surtout sur une pièce de théâtre. Pas de gros plan sur les mimiques faciales du comédien, il faut donc pouvoir intégrer le personnage même dans les scènes où il ne parle pas.
Note personnelle : Je dois avouer qu’en début de pièce, j’ai trouvé le personnage un peu mou, avant de comprendre que c’est justement le rôle qu’on lui demande de jouer. Un grand coup de chapeau au comédien en tout cas.

divorce au scalpel 3_Alain Étévé_onatestepourtoi

Puis vient le personnage de Mathilde, magnifiquement interprété par Hélène DERÉGNIER qui n’en est pas à son coup d’essai. D’abord attirée par les grands classiques de Tardieu ou Molière, elle a récemment monté son one woman show « On achève bien les femmes! » dans un tour de France. Son personnage Mathilde aka la belle mère est un coup de fraîcheur dans la pièce. C’est le premier personnage burlesque du spectacle. Son arrivée sur scène est comme un chwin gum Airways après un café. Désolé pour cette comparaison désastreuse, mais alors que le couple commence à peser par ses disputes, elle vient bouleverser le quotidien en apportant répliques cinglantes, provocation et humour au spectacle. En fait c’est tout simplement l’élément déclencheur du « part en vrille » de la pièce.
Note personnelle : Son personnage n’a pas d’autres buts que de semer la pagaille et c’est ce que j’ai apprécié, le cauchemar de la belle mère dans toute sa splendeur.

Et puisqu’on en demande toujours plus, il fallait bien apporter au couple un élément perturbateur supplémentaire. C’est exactement le rôle de Karen sublimé par Karine LYACHENKO  révélée dans le duo « Collier de Nouilles », mais qui a également fait des apparitions au cinéma dans « La Marche » et dans « Bis ». Karen, c’est l’ex que tu n’as jamais oublié, avec qui tu sais que ça colle pas mais qui te fait toujours un petit truc quand tu penses à elle. Sauf que là elle n’a pas changée, toujours aussi sexy que dans ton souvenir, elle vient bousculer ton quotidien et t’apporter le petit piment qu’il manque à ta vie. Un brin revancharde, un soupçon de jalousie et un bon bol de sentiments l’ont poussé à revenir vers Aurélien lorsqu’elle apprend le divorce de celui ci. De quoi rendre folle Oriane…
Note personnelle : Un grand bravo pour le ton et la voix de l’artiste qui assure la sexy attitude de Karen pendant tout le spectacle.

divorce au scalpel 2_Alain Étévé_onatestepourtoi

Et pour finir, il nous faut un psychothérapeute conjugal, ordonné, propre sur lui, froussard mais passionné. C’est le rôle de Thomas interprété avec brio par Loic BLANCO. Ayant travaillé avec des grands noms de la comédie française (Catherine DENEUVE, Fabrice LUCHINI ou encore au sein de « la troupe à Palmade ») ce n’est pas vraiment étonnant de le voir à l’aise dans le rôle d’un personnage qui ne l’est pas. Thomas est la cerise sur le gâteau, ou la goutte d’eau qui fait déborder le vase au choix. Amant d’Oriane il va devoir affronter une situation qui lui échappe totalement, vivre son idylle amoureuse avec l’ex mari dans la chambre d’a coté.
Note personnelle : Ce personnage est assez discret dans la scène face à l’emphase du jeu des actrices et c’est pourtant une note subtile d’humour et de punchline bien placée.

Alors bien sûr, ce mélange de personnages hauts en couleurs nous ont donné de bons fous rires. Des situations tellement proches du quotidien et pourtant si burlesques, inutile de te préciser mon bon Sapiens qu’on a passé un super moment. A partir du moment où Mathilde rentre en scène, déversant sur le couple un flot de problèmes, la cascade ne s’arrête plus 🙂

On a donc testé pour toi Divorce au Scalpel et bien évidement on te le conseille vivement.

Concernant les infos pratiques, la troupe se produit au Grand Point Virgule
8 bis rue de l’Arrivée 75015 PARIS (M° Montparnasse)

DU 13 AVRIL AU 3 JUILLET 2016
www.legrandpointvirgule.com
Mercredi au samedi à 19h45 et le Dimanche à 18h00

RÉSERVATIONS :

Tarifs de 16 € à 37 €

Crédits photos : Alain Étévé

Sapiens saut de joie

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *