Avis Theatre: Prête moi ta femme

Salut à toi l’homo Sapiens ! Alors ça roule ? On le sait c’est l’hiver, il fait froid, il fait pas beau et comme c’est la crise on a pas d’argent pour aller au ski. On aurait bien besoin d’une bonne tranche de rire histoire de se redonner du baume au coeur non ? C’est pour cela qu’on a testé pour toi la pièce Prête moi ta femme au Théâtre BO Saint Martin à Paris. Tu le sais sans doute mon bon Sapiens on a déjà testé plusieurs spectacles et c’est le plus souvent un excellent moment pour nous. On ne peux donc t’encourager qu’à le tester toi aussi.

Mais revenons en à nos mouton, Prête moi ta femme c’est quoi exactement ? Et bien il s’agit d’une comédie mise en scène par Sacha Judaszko et Vincent Leroy dont le thème principal est l’amour. Non non, ce n’est pas un remake de Love Actually, on parle bien d’une comédie à la limite du burlesque avec 3 comédiens qui foulent les planches, mais je te les présenterai plus tard.

prete moi ta femme_onatestepourtoi

Sans plus attendre, le synopsis. Nous rencontrons dans un premier temps Léo, écrivain/comique un peu raté, un peu simplet et un peu patachon en prime. C’est le genre de personnage attachant dès la première minute quoi. Léo est amoureux de Léa, sa copine depuis 10 ans déjà. Léa est wedding planer, très fleur bleue à la limite du candide. Alors qu’elle rentre de séminaire, elle se rend compte que Léo l’a trompée avec une autre, malgré les efforts de celui ci pour masquer l’affaire. Le couple est au bord de la rupture. C’est alors qu’elle décide de l’emmener voir un psychologue pour suivre une thérapie de couple.
Désireux de sauver leur couple, ils ne s’attendent pas à ce que le psychologue tombe amoureux de sa patiente. S’ensuit une série de situations plus loufoques les unes que les autres ponctuées de rebondissements qui vous feront sortir de la salle avec un sourire jusqu’aux oreilles, et un petit goût de « c’est drôlement bien imaginé ». Mais chut je ne vous en dis pas plus, ce serait vous gâcher le spectacle.

Faisons un point maintenant sur les acteurs qui nous interprètent ces trois rôles.
Dans le rôle de Léo on retrouve Sacha Judaszko, maîtrisant parfaitement la tête du ravi de la crèche, à la fois touchant et hilarant il tient le rôle à la perfection. Léo c’est l’archétype de l’adulte ne voulant pas grandir, toujours perdu dans ses pensées, il n’a aucun sens des responsabilités, de la vie, et de la réalité tant sur le plan de sa carrière que sur le plan de sa vie de couple. C’est ce qui transpire dans le jeu d’acteur de Sacha Judaszko et c’est justement ce qu’on lui demande.

sacha-judaszko_onatestepourtoi

Ensuite nous avons le psychologue, interprété par Thibault de Lussy (que tu auras peut être déjà croisé dans le film Cyprien). La caricature du psychologue délivrée par Thibault de Lussy est également excellente, on y retrouve tout. L’élocution prononcée, l’accent étrange et intriguant, des mimiques de visage et jusqu’à la posture un peu effrayante. C’est bien là, la caricature qu’on peut se faire du psychologue. Pour moi c’est le personnage le plus loufoque du trio, garde un oeil sur lui si tu veux mon conseil, il y a moyen que tu finisses par avoir mal aux abdos. Lors de notre venue, il a même réussi à déstabiliser Sacha Judaszko au point de lui faire prendre un fou rire. Les joies du Théâtre, c’est aussi ça.

thibault de Lussy

Entre ces deux hommes, il y a Léa, interprétée par Anne-Sophie Bajon, connue également sous le pseudonyme La Bajon dont tu connais peut être le One woman show ou les vidéos Youtube. Pour être honnête mon bon Sapiens, je pense que c’est très dur de tenir la réplique avec les deux hommes qui lui servent de partenaires. Pourquoi ? Parce qu’ils prennent tellement de place que ton attention est très vite portée sur ces deux personnages. Et pourtant Anne Sophie Bajon s’en sort très bien, tantôt candide, tantôt femme active, tantôt séductrice aussi son rôle est compliqué mais maîtrisé, et pour ça on lui tire notre chapeau. Elle aura eu le soir de l’interprétation deux ou trois bafouillage mais rien de bien méchant, et ça ne rend son personnage que plus réel.

labajjon

Le tout sur une mise en scène travaillée, avec des jeux de lumières permettant dans un décor de sortir de la scène. Cerise sur le gâteau, tu reconnaîtras sans doute quelques voix off d’artistes célèbres mais encore une fois on te laisse la surprise et de nous dire en commentaire qui tu as reconnu :-).

Coté pratique maintenant : Prête moi ta femme se produit du vendredi au dimanche tous les week ends jusqu’à fin Mars (Dernière représentation le 27 Mars)
Tu peux retrouver tes places à des tarifs préférentiels sur le site de billetreduc, compte environ entre 10 et 18 euros en fonction du jour de représentation. Le Théâtre BO Saint Martin compte environ 70 places donc suffisamment pour se réserver un bon moment entres amis.
Adresse du Théâtre :
Théâtre BO Saint Martin – Café-théâtre
19, Boulevard St Martin
75003 Paris
Station de métro République.

En conclusion, on a testé Prête moi ta main au Théâtre BO Saint Martin et on a bien rigolé ! On te le conseille bien évidemment et notre ami Sapiens lève les deux pouces, maintenant tu sais ce que ça veut dire 😉

Allez une petite vidéo des spectateurs à la sortie du spectacle

 

300 px

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *