Avis BattleHeart : Le jeu mobile simpliste, peu être un peu trop

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors ça cherche l’inspiration?  Tu me connais, quand je m’ennuie j’aime bien avoir un petit jeu mobile pour passer le temps. Ces derniers temps, j’avoue que je me concentre sur un style de jeu que j’aime bien : le RPG. C’est souvent un peu redondant mais les histoires et les scénarii permettent d’accrocher rapidement au jeu. Si les applications sont de plus en plus recherchés, certains studios cherchent la simplicité et l’efficacité avant tout. C’est le cas notamment de Mikamobile qui nous gratifie d’un petit jeu intitulé Battleheart que je vais te présenter.

Battleheart c’est un petit jeu aux graphismes un peu cubiques mais qui ravira tous les fans de RPG qui cherchent à jouer sans se prendre la tête. Dans ce petit jeu d’aventure, il n’y a pas vraiment d’histoire à proprement parler. Tu recrute une équipe et tu franchis les niveaux un par un pour la renforcer. J’avoue que ce système bien que très sympa va vite trouver une certaine monotonie dans la répétition. Parce qu’on va pas se mentir, un jeu sans but c’est un peu comme un PSG sans Neymar, c’est cool mais ça fait pas rêver.

 

Mais comme je suis un bon toby, je vais quand même te faire un petit descriptif des règles histoire que tu puisses te faire une idée par toi même. Pour commencer, voici les règles du duel… Euh du combat, désolé déformation publicitaire.

Tu peux constituer jusqu’à une équipe de 4 personnages qui ont chacun des rôles bien définis, DPS, Tank, Heal avec des corps à corps et des tireurs à distance. Comme dirait Ruby Rod

Ouai on révolutionne pas grand chose, je suis d’accord, en même temps on le sait quand quelque chose marche il faut l’user jusqu’à la moelle sinon c’est pas marrant. Battleheart, c’est peut être le RPG de trop finalement, celui qui n’apporte rien de particulier et pour lequel on se dit qu’on devrait peut être chercher de nouveaux type de jeux.Allez c’est parti.

Tout d’abord il va te falloir constituer ton équipe donc, si tu connais un peu le mode RPG tu sais que pour être efficace il te faut un tank (un mec qui encaisse les dégats), un heal (pour soigner tes points de vie) et du dps en corps à corps ou à distance ça c’est à toi de voir mon bon Sapiens. Comme tu peux le voir sur l’image si dessous on est pas aller chercher bien loin niveau graphisme. Ton tank c’est un guerrier lambda, ton heal c’est un prêtre et tu as pour tireur Robin des bois et pour corps à corps une espèce de viking.

Tu as bien évidemment la possibilité de recruter de nouveaux personnages au niveau de la taverne pour améliorer ton équipe. Il ne te faudra que quelques pièces d’or pour y parvenir. Tu vois c’est pas trop dur comme jeu au final 🙂
C’est le bon moyen de récupérer des héros qui ont un peu plus de gueule, ou du moins qui sont un peu plus travaillés que les personnages que tu récupères par défaut. Bon c’est pas encore la folie quand tu as connu des personnages bien travaillés comme il faut dans Summoners war mais bon on a dit « jeu simpliste » donc faut accepter.

Tu l’auras sans doute remarquer sur les photos, le jeu est en anglais, donc si tu ne maitrise pas la langue de Shakespeare, mieux vaut ne pas t’aventurer dans Battleheart. Bon une fois que tu as constitué ton équipe, il va falloir fournir de l’équipement et apprendre des compétences à tes héros. C’est pas bien compliqué en soit, il te suffit de te rendre chez le marchant pour acheter ton stuff puis à l’armurerie pour en équiper ton personnage. Tu n’as rien d’autres à faire malheureusement, pas un petit enchantement sur une épée, pas une petite rune à apprendre à ton héros. Tu les équipes et c’est tout. C’est un peu dommage.
En revanche, pour ce qui est des compétences, on retrouve un système que j’avais bien apprécié dans Final fantasy X  puisqu’il s’agit d’un arbre de compétence où tu vas devoir faire des choix dans ce que tu souhaites apprendre à ton héros. Bon c’est pas non plus la folie hein, l’arbre n’a que 2 branches mais c’est un début de stratégie.

Bon ok, une fois que ton équipe est prête, faut aller au charbon, et bien entendu il va te falloir procéder de niveau en niveau pour atteindre un but qui aujourd’hui encore m’est un peu flou. Mais ce qui est sûr c’est que je dois péter la tronche de tout ces mauvais montres qui se présentent devant moi.
Le système de combat est un peu novateur pour le coup, moi j’aime moins, mais sans doute que ça peut plaire à certains d’entre vous. En effet, en plus de décider quand attaquer tes adversaires, tu vas devoir gérer le déplacement de tes personnages sur le terrain. Ca te permet aussi de décider quel adversaire attaquer, on est pas sur du tour par tour mais sache que tes personnages vont auto-attaqués tout seuls et surtout riposter s’ils se font attaquer. A  tout moment, et si elles sont chargées tu pourras activer tes compétences pour chaque personnage. Un mode de combat un peu différent des autres jeux mais qui pour le coup apporte une réelle différence dans le RPG mobile.

Voilà mon bon Sapiens, tu sais tout sur ce petit jeu que finalement je ne te conseille pas vraiment. Le seul point positif c’est que tu n’as pas besoin d’être connecté à internet pour pouvoir y jouer donc c’est plus simple quand tu es dans le métro 🙂

 

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *