Test jeu video: Lifeline

Salut à toi Homo Sapiens ? Pas trop dans la lune ? Tant mieux car je compte t’y emmener. Euh… ne t’emballe pas trop, c’est juste une façon de parler…

En fait je voulais te parler du dernier « jeu » sur mobile que j’ai découvert : Lifeline. Si j’ai mis des guillemets au mot jeu, c’est que je ne sais pas si ce mot est le plus approprié. Disons que c’est un concept qui m’a ouvert une nouvelle porte vers une autre dimension du jeu vidéo. Rien à voir avec The Banner Saga qu’on a testé pour toi il y a peu par exemple. En fait, Lifeline ne ressemble à rien d’autre que je connaisse!
Intriquant n’est-ce pas ? Allez, je ne te fais pas patienter plus longtemps : on a testé pour toi Lifeline, et voici ce qu’on en a pensé.

 

« Allo? » … « Est-ce que ça marche? » … « Il y a quelqu’un? »

Dans Lifeline, j’ai fait connaissance avec Taylor. Ce jeune homme a un petit problème : il est astronaute et son vaisseau s’est écrasé sur une petite planète inconnue. Par chance, il a survécu. Par malchance, il n’est vraiment pas préparé à ce genre de situation (en même temps, qui le serait, hein ?)
Taylor a trouvé un système de communication dans une capsule de secours et c’est comme ça qu’il réussit à prendre contact avec moi.

En fait, en installant Lifeline sur mon smartphone, je commence à recevoir des messages de Taylor qui me raconte ce qui lui arrive et surtout me demande de l’aider et de le conseiller sur les choix à faire.
Après de rapides présentation, il me met directement dans le bain: il est perdu, sous le choc, et franchement pas sûr de ce qu’il faut faire. Faut-il fouiller le lieu du crash ou plutôt escalader la montagne pour voir à quoi ressemble le coin ? Faut-il risquer de dormir sous ce réacteur nucléaire encore chaud ou camper à la belle étoile par cette nuit glacée? Comme tu peux t’en douter, l’histoire peut vite prendre un tour dramatique et l’astronaute compte sur moi pour l’aider à survivre.

L’histoire dont tu es le héros?

Taylor n’est pas toujours disponible. Comme un copain en vadrouille, il m’envoie des messages quand il veut (ou peut) me parler. Et me voilà déjà pris au jeu: j’ai l’impression de textoter avec un vrai astronaute en détresse.
Du coup, une fois que je l’ai envoyé escalader la montagne par exemple, c’est silence radio pendant quelques heures le temps que ce bon Taylor trouve son chemin et arrive en haut.

Tu as compris, c’est pas au niveau des graphismes ou de la dextérité que ça se joue. Non, en fait si je devais faire une comparaison, je la ferais avec les « livres dont tu es le héros ». Tu te souviens de ces bouquins dans lesquels chaque chapitre te donne la possibilité de choisir la suite de l’histoire ? Et bien là c’est un peu pareil, mais sur smartphone.

L’interface est très simple et simplement accompagnée d’une petite musique d’ambiance plutôt réussie. Mais ce qui m’a tout de suite plu c’est la capacité de ce petit jeu à m’aspirer dans son univers. Les choix que Taylor me demande de faire sont nombreux et je sens à chaque fois que je risque de l’envoyer à la mort, ce qu’il ne manque d’ailleurs pas de me faire remarquer assez régulièrement…

 

Un jeu indépendant qui repose sur l’immersion

Je ne vais pas te mentir : ce n’est pas forcement le jeu le plus impressionnant que j’ai pu essayer. Il n’en met pas plein les yeux et il n’a pas titillé mon esprit de compétition. Par contre, il m’a plongé dans une histoire, et m’a rendu acteur de cette histoire. Les messages de Taylor son bien ficelés et le suspens s’installe si bien, qu’on en vient à s’inquiéter pour notre nouveau copain quand on n’a pas de message de lui pendant plusieurs heures. C’est donc une belle réussite pour le studio Three Minute Games qui a vraiment réussi à me surprendre.

rsz_lifeline_poster

 

Voilà, on a testé pour toi Lifeline, et au moment où j’écris ce test, je ne suis pas encore arrivé au bout de l’aventure avec Taylor. D’ailleurs, ça fait bientôt une heure que je lui ai conseillé d’ouvrir une porte mystérieuse qu’il a trouvé et toujours pas de nouvelles, j’espère qu’il ne lui est rien arrivé…

 

[table id=37 /]

Sapiens cool

Ben

Un Sapiens sachant tester doit savoir tester sans son chien... Ca tombe bien, je n'ai pas de chien de toute façon. Bienvenue sur OATPT cher lecteur. Je me présente : Ben, 26 ans testeur de jeux-vidéo, livres ou voyages. Mon rêve après amener la paix dans le monde serait de convaincre mes collègues Sapiens d'ouvrir une section "bières du monde" sur ce blog. En attendant, j'espère que nos tests te seront utiles!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *