Avis vie pratique : la cigarette électronique

Salut à toi l’homo Sapiens ! Alors, ça fume ? Cet article s’adresse surtout à tous les Sapiens qui comme moi sont tombés un jour dans le piège de la cigarette, la clope, la garot… Peu importe comment tu l’appelles, c’est ce poison qui te pollue les poumons, les dents, la libido, et accessoirement tes fringues. Fumeur, tu l’es à partir du moment où tu fumes régulièrement. Même qu’en soirée, même que 5 clopes par jour. Tu trouveras systématiquement quelqu’un qui te dira « oh ça va t’es pas un grand fumeur » et ça te confortera dans l’idée qu’effectivement tu n’es pas vraiment en danger. Mais malheureusement ce n’est pas la réalité, à partir du moment où tu t’intoxique en fumant tu es en danger. « Il faut bien mourir de quelque chose! » Oui mais autant éviter d’accélérer le mouvement. Du coup comme moi aussi je suis tombé dans le piège il y a quelques années, je me suis retrouvé à passer du statut de fumeur occasionnel de soirée à fumeur régulier. Mais il n’y a pas de seuil pour décider de s’arrêter et moi qui était à 5 cigarettes par jour j’ai passé le cap et j’ai décidé pour m’accompagner de passer à la cigarette électronique.

Avant de commencer sur mon histoire, je vais poser des faits. Je me suis rendu sur le site de l’INPES pour connaitre un peu la composition du tabac et j’en ai ressorti cette image que j’ai trouvé particulièrement parlante. Tu remarqueras mon bon Sapiens, qu’à la lecture des produits contenus dans la cigarette, il y a de quoi avoir les cheveux qui se dressent sur la tête : Arsenic, Ammoniac, Méthanol ou encore Monoxyde de Carbone… Il est vraiment temps d’arrêter les conneries hein ? En outre tu as bien évidemment également la Nicotine, qui est le produit qui génère la dépendance et qui est très présent dans la cigarette. Même à faible consommation ce produit entraîne la dépendance forte de celui qui la consomme. Méfie toi donc mon bon Sapiens.

Mais alors, quelle est donc cette alternative de la cigarette électronique ? Je te propose donc de te parler du fonctionnement de la cigarette électronique et de te faire un petit comparatif entre les deux solutions. Bon déjà à quoi ça ressemble ? Tu as plusieurs styles, plusieurs formats, plusieurs couleurs, mais tout ça c’est surtout du marketing et des différences de qualité. Mais globalement le fonctionnement de toutes les cigarettes électroniques est le même. Tu peux découper la cigarette électronique en 3 parties : La batterie, l’atomiseur qui est en fait le réservoir qui va contenir le e-liquide et la cartouche encore appeler l’inhalateur. Tu as un système qui permet de faire chauffer une résistance au niveau de l’atomiseur permettant de faire bouillir le e-liquide jusqu’à évaporation en fumée que tu aspireras au moment de vapoter. (Oui tu ne fumes plus, tu vapotes, c’est le nouveau mot à la mode). L’utilisateur appui donc sur un bouton permettant de faire chauffer la résistance et aspire la fumée qui en découle. Pas trop compliqué jusque là n’est-ce pas ?

Parlons du liquide maintenant, je les entends déjà, tous les Sapiens indécis qui nous disent « ouai c’est hyper chimique ton truc« . Si tu en fais parti mon bon Sapiens, je ne dis pas que tu as tord, en revanche je te demanderai de bien relire en détail tous les composants de la cigarette classique. Personnellement j’ai chercher à comprendre quel était la composition de ce liquide que j’allais absorber. Et en voici un bref descriptif. Saches mon bon Sapiens, qu’il existe un très grand nombre de marques de liquide qui différencie un peu les produits, mais les composants généraux sont les mêmes, en tout cas je te liste ceux qu’on retrouve le plus souvent.

Premièrement tu as le Propylène Glycol, de la famille des alcools qui permet donc l’évaporation plus rapide du liquide et amplifie les saveurs et odeurs des arômes chimiques. Il faut savoir que ce composant est considéré comme non toxique et on le retrouve dans les plats préparés, les sauces, les cosmétiques et même dans l’industrie pharmaceutique. Bien évidemment on ne se l’était encore jamais envoyer droit dans les poumons donc on est en droit de rester sceptique sur l’aspect non chimique de la chose mais accordons lui le bénéfice du doute, ce ne doit pas être pire que le cyanure…

Ensuite, tu as la Glycérine Végétale est un composant d’origine 100 % végétal et qui permet de créer une abondante vapeur, c’est un composant qui représente 20 à 50% du liquide. En gros pour que tu comprennes bien, le mélange des deux composants permet d’avoir soit plus de saveur et moins de vapeur, soit l’inverse. Cela dépend donc de la composition du liquide.

Ensuite, tu as la Nicotine, bien évidemment là pas de blague, on parle d’un produit dangereux et très addictif. L’idée en revanche c’est d’avoir des dosages différents entre les flacons pour réduire le taux de Nicotine à ta consommation pour enfin arriver à complètement annuler ton besoin journalier. Il existe plusieurs dosages de Nicotine par flacon allant de 0mg/ml à 19,6mg/ml. A toi ensuite de faire tes dosages pour commencer à réduire ta consommation. Saches quand même mon bon Sapiens que la Nicotine est à l’origine de ce sentiment de fumée dense dans la trachée, si tu commence à un niveau zéro tu auras juste l’impression de fumer une chicha. Personnellement j’achète les flacons de la marque Flovour Power et j’en suis satisfait mais

Enfin, et tu t’en doutais un peu, l’un des éléments les plus présents dans le e-liquide, c’est l’eau bien sûr qui une fois chauffée te restitueras la vapeur à inhaler. L’utilisateur peut également choisir parmi une batterie d’arômes allant de la menthe fraîche au bubble gum en passant par le goût tabac.

Voilà, globalement tu as, listés ci dessus, les principaux composant de ces e-liquide que tu vas absorber. Mais maintenant tu vas certainement te demander si c’est efficace. Et tu as bien raison c’est quand même l’objet du test.

Comme je te l’ai dis, j’étais à une moyenne de 5 cigarettes par jour quand j’ai acheté ma cigarette électronique, et depuis que j’ai commencé, je ne fume plus du tout de cigarettes en journée. En revanche j’ai encore du mal en soirée à me passer de ma drogue mais honnêtement je pense que c’est normal au début. Je vapote un peu plus que 5 fois par jour en revanche mais je suis passé à un dosage de nicotine à 0mg/l  donc c’est vraiment plutôt le geste qui me manque. Globalement je vois les bienfaits de mon achat, je respire mieux, je ne tousse plus après le sport et mes vêtements et mes doigts ne sentent plus la cigarette froide. C’est dingue comme on ne se rend compte d’à quel point on sent mauvais que lorsqu’on arrête. Bref tu l’auras compris, je suis satisfait.

En ce qui concerne le porte monnaie, là aussi c’est avantageux, à 5 clopes par jour tu te retrouve vite à dépenser 13 euros par semaine (2 paquets ndlr) et donc en un mois tu auras dépensé 52 euros. Je te laisse faire le calcul sur l’année mon bon Sapiens, je pense que tu as compris le principe. Ma cigarette m’a coûté 32 euros, c’est le gros investissement de départ, et pour 4 flacons de 10 ml j’en ai eu pour 17 euros. Saches que ça fait un mois que j’ai ma cigarette électronique et que je n’ai terminé que 2 flacons. Il te faudra prévoir de changer aussi ta résistance toutes les 3 semaines et ça te coûtera 5 euros.  Si tu fais le calcul tu vas vite t’y retrouver 😉

Pour le modèle, tu seras conseillé en boutique sur ce qu’il faut prendre, les gros fumeurs devront prendre un modèle plus résistant, car ils vapoteront plus que les autres mais ici encore leur portefeuille leur dira merci. En bref, on a testé pour toi la cigarette électronique pour arrêté de fumer et on en pense le plus grand bien. On espère pouvoir venir te dire d’ici quelques semaines qu’on n’a plus touché à une clope même en soirée.

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. L'ours Bleu dit :

    Salut les sapiens,

    Très bon article…. il faut vraiment bien se faire conseiller en boutique, car j’ai pris une cigarette électronique sur le net (tout seul comme un grand !) et je me suis retrouvé avec des réservoirs qui fuyaient au bout de 2/3 semaines d’utilisation…. du coup je me suis remis à la vraie clope -> la loose ! …. Mais bon , ça c’était avant, j’ai totalement stoppé depuis.
    (Oui, parce que descendre puis remonter les 5 étages de mon taf c’est fatiguant, la fainéantise a du bon !!)

  2. Phiphi dit :

    vapoteur depuis des années de la marque http://www.nhoss.com je dois avouer que le vapotage m’a sortir du tabagisme avec une facilité déconcertante comparé au patch ou gomme. Je recommande !

  3. VAPOVOR dit :

    Bonjour,
    Article plutôt simpas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *