Test voyage: La saint Patrick à Dublin : les soirées

Salut à toi l’homo Sapiens, alors ça bulle ? Dis-moi, tu aimes faire la fête ? Question stupide je te l’accorde, évidemment que tu aimes faire la fête. Après tout, l’homme s’est redressé sur ses deux pattes pour pouvoir danser le Moonwalk. C’est dans l’histoire de l’évolution selon Darwin. True story.

Dans une vie, je considère qu’il y a des choses à ne pas rater, et si possible à ne pas remettre à plus tard. La St Patrick à Dublin fait partie de ma checklist.

L’Irlande c’est avant tout un pays qui me fait rêver, et peut être que toi aussi, j’aime la culture, l’ambiance et le folklore, mais surtout la Guinness et le whisky ! Car oui, en Irlande il fait froid donc il faut savoir se réchauffer.

Nous sommes arrivés à Dublin le 15 mars, soit 2 jours avant la St Patrick, car pour bien profiter du spectacle il faut faire chauffer la salle, c’est bien connu.

A peine sortis de l’aéroport c’est direction Temple Bar, un quartier riche en pubs en tout genre pour notre première Guinness. Lorsque tu te balades dans Temple Bar tu ne sais plus trop où donner de la tête, chaque pub semble avoir un pouvoir attractif sur toi. Nous, on a décidé de rentrer après 10 min de marche au Oliver St. John Gogarty’s  aux couleurs de la St-Patrick, bien décoré et qui nous semblait typique.

st john gogarty_onatestepourtoi

En bons touristes on se retrouve au comptoir à commander et savourer nos 3 premières Guinness. L’ambiance est plutôt posée, un fond sonore plutôt agréable joué par un groupe local, au programme The Galway Girl, Whiskey in the jar, Gimme Hope Jo’anna.

Il ne nous a pas fallu longtemps pour faire nos premières rencontres, des américains, des suisses, des australiens, des français, ou encore des chinois. L’ambiance est à la fête et les conversations sont faciles, on trinque, on rigole et on danse un peu, c’est aussi ça la St Patrick. Bizarrement, pas beaucoup d’Irlandais dans les bars le 15 et 16 mars, mais pourtant l’ambiance y est des plus plaisantes. Pour te redonner un petit coup de boost lorsque tu fatigues, tu peux également te commander un petit Irish Coffee, ça vaut vraiment le détour. Les bars ne ferment pas très tard, même s’ils ne respectent pas vraiment la réglementation en vigueur, ne t’attends pas à faire la fête all night long, tu peux y arriver tôt mais sur les coups de 2-3h il faudra rentrer, l’ambiance boite de nuit,  tu peux oublier.

Le jour « J », c’est une toute autre ambiance dans les rues, du vert partout ! Des déguisements, des barbes rousses, des choppes de Guiness dans les rues. Franchement, je n’avais rien vu de tel auparavant. La soirée, tu l’auras compris, commence assez tôt, les gens sont donc très vites imbibés, de 14 à 60 ans, ça chante, ça trinque, ça tombe également tête la première sur les pavés. Mais du coup, les bars sont vites assiégés et les vigiles contrôlent les entrées, tu peux donc te faire refouler d’un bar plein à 16 :30, soit donc prudent et réserve une place.

Heureusement certains bars sont assez spacieux même si d’extérieur ils ne paient pas de mine. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé au O’Neils , Pub sur 3 étages, on se serait vraiment cru à Poudlard. Super ambiance, beaucoup de monde, ça vaut vraiment le coup d’œil. Si tu as une petite faim tu peux également y commander un fish&chips ou un plat cuisiné Irlandais. Un petit conseil, regarde bien autour de toi car tous les détails comptent, des déguisements plus hallucinants les uns que les autres, des décors aux couleurs de cette fête nationale, tout est là pour passer une bonne soirée.

saint patrick dublin_onatestepourtoi

Mais comme toute soirée attendue, le monde, l’alcool, et le tempérament des Irlandais connus pour ne pas être des enfants de cœur, peut altérer un peu l’ambiance et la fête. Les serveurs sont vites sous l’eau et un peu à bout, difficile de trouver une place assise et encore plus pour danser, quelques petites escarmouches d’Irlandais ayant pris une (dizaine de) Guiness de trop, bref tu vois les dérives possibles. La soirée ayant commencée tôt, le bar se vide également assez rapidement, et encore une fois, sur les coups de 1 :30 du mat’ tu te retrouves en plus petit comité et bizarrement c’est là que tu profites un peu plus de ta soirée. La musique est un peu plus au gout des danseurs Flo Rida, LMFAO, I’ll be there for You un bon moyen d’esquisser quelques pas de danse et enflammer la piste.

Si comme nous tu te sens une âme d’aventurier je te propose de finir ta soirée par une balade digestive et salutaire pour rentrer à tes appartements. Si comme nous tu as sous-estimé la distance qui te sépare de ton hôtel, tu te retrouveras à marcher 2 :30 sous la pluie et dans le froid pour faire les 10 kms, sachant que tu ne sais pas vraiment quelle est la route à prendre. L’erreur est Sapienssienne n’est-ce pas ? Mais ça fera l’objet d’une bonne histoire à raconter. De plus tu gagnes un voyages en taxi dans ta gestion de budget

 

Aventure dublin_onatestepourtoi

La soirée du 18 Mars fut nettement plus posée, bien que très bonne. De nouvelles rencontres, de nouvelles discussions, de nouvelles Guiness, avec de la place dans les pubs c’est nettement plus sympa.

On  a notamment tenté un nouveau concept de bar, The Church. Surprenant mais à découvrir. Comme son nom l’indique, le bar est en fait dans une église, donc assez haut plafond, très belle architecture, ça vaut vraiment le coup d’œil. Par contre l’ambiance est un peu différente, musique douce et reposante, tu t’y vois plutôt aller boire un verre pour un rendez-vous que pour rigoler entre copains.

La Saint Patrick étant passée, il ne reste dans les rues que des vestiges de la soirée précédente, le ménage a pourtant été fait et les rues demeurent assez propres. Tu es quand même bien fatigué et pas mécontent que les soirées ne se terminent pas trop tard.

Tu l’auras compris, la saint Patrick à Dublin, c’est une chose à faire, mais si je peux te donner un conseil, n’attends pas le soir même pour t’amuser car l’ambiance pré-fête est à mon sens tout aussi bonne, voir meilleure que le jour même.

Sapiens saut de joie

Amo

Sapiens qui roule n’amasse pas mousse… Mais je suis pas contre une petite mousse par contre !
Bienvenue sur OATPT l’ami, moi c’est Amo, 26 ans et toutes mes dents. Je teste un peu de tout, tant que ça me fait marrer, inutile de te dire que je ne testerai pas de bouffer les épinards aux oeufs dur de la cantine à nouveau…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *