Test coquin : On a testé le téléphone rose

Salut à toi l’ami Sapiens ! Tu n’as pas froid aux yeux, n’est-ce pas ? Parce que aujourd’hui on lance une nouvelle série coquine sur OATPT. L’idée tu verras est de faire du clic tester du sexy et de l’insolite en même temps si possible. Et pour commencer cette série on s’est dit qu’on allait tester quelque chose d’anachronique (mot compte triple) : le téléphone rose. Tu sais, ce sont ces plateformes téléphoniques surtaxées qui te mettent en contact avec les filles chaudes de ta région mais sans envoyer quoi que ce soit au 71515… Après avoir lu un article là-dessus, je me suis demandé comment il était encore possible que ce concept existe encore. A une époque où la pornographie est en accès libre et quasiment illimités sur le net, qui appelle encore des numéros surtaxés pour avoir du sexe au téléphone ? Tu n’aurais jamais essayé ça, hein ? Et bah nous si, pour pouvoir te raconter ce qui s’y passe. Aucune autre raison. Non, non, promis.



Bon, j’ai commencé par une petite recherche Google, comme tout le monde et j’ai choisi un site qui me promettait un service de qualité. On m’y propose un certain nombre de profils, (qu’on appelle « hôtesse » dans ce milieu) et j’hésite un peu sur le numéro à composer. Mais je finis par me dire qu’il est peu probable que la fille en photo soit vraiment celle qui réponde, et que le charme du téléphone passera uniquement par la voix de toute façon. Je choisis donc un numéro et je le compose non sans un peu de stress aux fesses…

Je ne vais pas te mentir mon petit Sapiens, les premières minutes m’ont vraiment, donné l’impression d’être un pigeon. Entre les annonces automatiques qui m’informent du coût de l’appel (80 centimes la minute si tu veux tout savoir), qui me demandent si je suis bien adulte (2 fois en 30 secondes), celles qui me disent que mon « hôtesse » va bientôt me répondre… Je reste patient et une fois ces annonces terminées, je me dis que je ne devrais pas tarder à discuter avec une de ces fameuses hôtesse. Sauf que non.

Argent brulé

Après encore quelques secondes de musique d’ascenseur, j’apprends avec tristesse pour moi et mon portefeuille que mon hôtesse est déjà en conversation. Mais on m’annonce aussi que pour me faire patienter, je vais avoir le droit d’écouter ce qu’il se passe avec son client actuel.
Alors pour la confidentialité de l’appel, on repassera une autre fois hein…

Bon du coup, j’écoute un peu ce qu’il se dit. Mi-gêné et mi-curieux d’entendre enfin ce qu’il se passe sur un téléphone rose.
Comme tu peux t’y attendre, je ne vais pas retranscrire ce que j’ai entendu. Pas exactement dans notre ligne éditoriale si tu vois ce que je veux dire. Et puis c’est pas forcément ce qui t’intéresse hein ? Toi ce que tu veux c’est du test, pas du voyeurisme hein ? HEIN ?

Une nouvelle annonce automatique me précise que je peux à tout moment changer d’hôtesse en appuyant sur la touche 9 et en finissant par « TOUZE » (Fatal si tu me lis, big up à toi). Comme j’ai pas forcément envie de continuer à jouer au voyeur, je m’exécute et je tombe sur … exactement la même chose. Encore une hôtesse occupée, encore un dialogue non retransmissible ici. Je rappuie sur 9 parce que je vois le temps passer et qu’au bout de 10 minutes, je n’ai toujours pas parlé à la moindre personne !

Le 3ème essai est le bon. Je tombe sur Eva. Comme Eva est sympa elle commence par me dire bonsoir et se décrire de la tête aux pieds en passant par tout ce qui se trouve entre les deux. La voix est chaleureuse et souriante. Pour être honnête, je m’attendais un peu à tomber sur quelqu’un de blasé qui fait ça à la chaîne, mais Eva a l’air enthousiaste à l’idée de me parler. Étonnant, non ?
Elle me demande alors de me décrire, pris au dépourvu je balbutie ma taille et ma couleur de cheveux en me demandant si ça l’intéresse vraiment. Les présentations faites, Eva me demande ce qui me ferait plaisir. Je joue la carte de la franchise en lui expliquant que c’est mon premier appel sur un service de téléphone rose et je lui demande qu’elle m’explique comment elle s’y prend d’habitude. Les options sont plus nombreuses que je ne pensais ami Sapiens… Scénarios, discussions, simulations, encouragements, … la liste est longue et un coup d’œil sur mon chronomètre m’indique que j’en suis déjà à environ 12 balles de hors forfait. J’hésite une seconde et décide d’expliquer à Eva le but de mon appel : écrire un article sur son boulot et je lui donne le nom du site (coucou Eva si tu passes pas là). Elle trouve ça très bien et me donne quelques infos supplémentaires sur ses expériences.

Avis Le téléphone rose

Avis Le téléphone rose

Au-delà des contenus interdits aux mineurs qui remplissent une grande partie de ses conversations, elle a aussi beaucoup d’appels de personnes qui cherchent simplement à discuter, à chercher un peu de réconfort voir des conseils sur leur vie de couple (sexuels ou non d’ailleurs). Eva voit son métier comme une vraie aide aux solitaires, à ceux qui cherchent une voix humaine pour égayer leur journée.
Je n’avais pas pensé à ça avant d’appeler, mais le téléphone rose peut apparemment aussi avoir une forme d’utilité publique par moments. C’est un des aspects du travail qui plait à Eva, beaucoup plus en tout cas que les trop nombreuses insultes et manques de respect qu’elle peut également recevoir.

Mais la somme maximum que je m’étais accordée pour ce test est déjà dépassée. Je remercie Eva pour ses explications et je lui souhaite bon courage avant de raccrocher. 15 minutes 30 secondes au chrono, et assez peu de temps pour discuter avec quelqu’un dans tout ça… C’est quand même pas donné. Et puis bon de toute façon, le téléphone rose, ce n’est pas pour moi, je ne me voyais pas raconter mes fantasmes à cette inconnue, aussi sympathique qu’elle semblait être.

Voilà ami Sapiens, tu t’attendais à du croustillant n’est-ce pas ? Désolé de te décevoir mais je pense que ce petit test peut déjà te permettre de te faire une idée du téléphone rose si jamais tu t’étais déjà posé la question.
J’espère en tout cas que la nouvelle série Sexy d’OATPT va te plaire, et si tu as des idées de trucs à tester, n’hésites pas à les laisser en commentaires !

Ben

Ben

Un Sapiens sachant tester doit savoir tester sans son chien... Ca tombe bien, je n'ai pas de chien de toute façon. Bienvenue sur OATPT cher lecteur. Je me présente : Ben, 30 ans testeur de jeux-vidéo, livres ou voyages. Mon rêve après amener la paix dans le monde serait de convaincre mes collègues Sapiens d'ouvrir une section "bières du monde" sur ce blog. En attendant, j'espère que nos tests te seront utiles!

1 réponse

  1. Mister Jake dit :

    Pourquoi quelques tests de Sextoy du coup ???
    je suis sur que vous êtes en capacité de nous donner un peu de rêve ! hein ? la joyeuse et non moins sympathique équipe au T-Shirt à l’effigie simiesque ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer