Avis Série : The Umbrella Academy

Salut à toi mon cher Sapiens, comme tu le sais chez OATPT on aime les séries et on est friands de science fiction. Alors quand nos amis de chez Netflix nous propose un mix des deux, on hésite pas : on regarde et on te donne notre humble avis !



On vient donc te parler de The Umbrella Academy – Saison 1. On coupe court tout de suite, on ne sait pas (vraiment) pourquoi ça s’appelle comme ça ! La réponse exacte viendra sans doute plus tard…

Le pitch en 2 mots : le même jour de 1989 à la même heure, 43 femmes donnent naissance à des enfants. Rien de fou fou me diras-tu jusque là. Oui sauf que ces femmes n’étaient pas enceinte 3 minutes avant d’accoucher. Aaaaahhhhh. Un milliardaire étrange du nom de Reginald Hargreeves décide d’en acheter adopter le plus possible. Il parvient à rassembler 7 enfants qui vont révéler des pouvoirs extraordinaire. Un très fort, un qui parle aux morts, une qui peut convaincre les gens de faire n’importe quoi…

On se fait une petite pause, on matte le trailer et on revient !

The Umbrella Academy – Trailer

Ce bon vieux Reggie décide alors de fonder la Umbrella Academy donc pour élever et entraîner ces enfants à luter contre les vilains et ultimement sauver le monde. BOUM ! Qui a dit X-Men ?

The Umbrella Academy en pleine action

La série est adapté d’un comic book éponyme mais il est vrai que les similitudes avec d’autres œuvres comme les mutants rassemblés dans une école autour d’un professeur Xavier ou encore la série Heroes, sont notables.

C’est le 1er commentaire que je ferai, la série n’apporte pas grand chose de neuf en soit. L’histoire est intéressante, ne te méprend pas mon cher Sapiens, l’arc narratif est assez complexe, le scénario tient la route, on a envie d’avancer. Mais, il n’y a pas de grande surprise. Et il ne faut pas être un génie pour deviner la conclusion.

Cependant, la frustration générée à la fin de chaque épisode est pour moi le signe d’une bonne série. Les personnages sont bien pensés, sans être d’une originalité folle encore une fois.

Un +1 quand même pour les acteurs. C’est une des raison qui m’a amené à regarder. Au delà de Robert Sheenan (Nathan de Misfists) parfait c’est le mot, le reste du cast tient bien la route voire très bien. Je ne vais pas rentrer dans le détail des personnages et pourquoi il valent le coup pour te laisser de la surprise mais si tu as envie de voir Marry J Blige casser des têtes, cette série est pour toi !

N°4 – Robert Sheenan au top de sa forme
Mary J Blige ne rigole pas

La réalisation est très bonne également. La succession de flash back, flash foreward associée à la ligne narrative à plusieurs époque est efficace. 2ème point qui m’a attiré, j’aime les voyages le temps, les ruptures du continuum espace temps, c’est mon truc Marty, non de Zeus ! Et pour le coup, c’est bien pensé et plutôt bien exploité. Petite remarque, tu nous diras ce que tu en penses, mais il est assez difficile de définir avec précision l’époque à laquelle se déroule l’intrigue principale. Les notes indiquent “de nos jours” et les enfants nés en 1989 semblant avoir une trentaine d’année, ça devrait se passer en 2019. Pas de problème en soit, mais un détail m’a intrigué et j’ai bloqué dessus : il n’y a pas de téléphone portable… Bizarre non ?

Quoi qu’il en soit, cette 1ère saison saison est intéressante, les 10 épisodes se regardent vite et les petits mystères lâchés par ci par là donnent envie d’écrire à Netflix pour leur demander de se bouger à produire la saison 2 !

Val

Val

C'est en testant qu'on devient un Sapiens ! Salut toi Homo Sapiens, ici Val un autre Sapiens dont le seul but, bon ok, dont l'un des buts dans la vie est d'essayer, de tester, d'expérimenter tout un tas de trucs. Pas toujours intelligent, j'espère souvent intéressant, je t'invite à profiter de mes tests de films, séries, voyages ou autres activités farfelues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *