Lettre ouverte à nos champions du monde

Salut à toi l’homo Sapiens ! Alors, Champion du monde ? Aujourd’hui je propose un article un peu particulier, pas franchement en rapport avec la thématique de ce blog mais à circonstances exceptionnelles, article exceptionnel. L’équipe de France de football est championne du monde pour la seconde fois de son histoire, 20 ans après sa première étoile, Didier Deschamps et ses hommes mettent de nouveau la France en émoi !  Et pour cela j’ai eu envie d’écrire cette lettre ouverte à cette équipe qui m’a fait vibrer toutes ces dernières semaines.

A l’heure où l’on savoure, nous supporters, certains journalistes, certaines mauvaises langues iront chercher les faux pas, les erreurs, la manière de cette équipe championne du monde, mais personnellement, les deux étoiles sur le maillot obstruent tout sentiment autres que la fierté, le bonheur et la liesse! 3 mots raisonnent et continueront de raisonner à mes oreilles pendant quelques temps encore « Champion du monde », et pour cela je ressens le besoin d’écrire cette lettre ouverte à nos bleus.

Soccer Football – World Cup – Final – France v Croatia – Luzhniki Stadium, Moscow, Russia – July 15, 2018 France’s Olivier Giroud lifts the trophy as they celebrate after winning the World Cup REUTERS/Kai Pfaffenbach

Chère équipe de France, mes chers bleus,

C’est avec le sourire aux lèvres, que j’écris ces mots, un sourire que je n’arrive plus à décrocher de mon visage depuis hier fin d’après-midi, un sourire qui s’est greffé au fur et à mesure que le match avançait, que vous preniez votre destin en main, notre destin, celui de toute une nation. Ce sourire, je vous le dois, vous les joueurs, vous le staff, vous monsieur Deschamps et vous tous les supporters qui ont fait le déplacement pour faire entendre notre voix dans les stades de Russie.

« Le football, à la base, ce n’est qu’un jeu ». Mais ces dernières semaines, c’est devenu bien plus que ça pour une partie de la France, c’est devenu le seul sujet de conversation à la machine à café, sur les réseaux sociaux, dans les familles, entre amis. C’est devenu un rêve également, le rêve de renouveler un exploit datant de 20 ans auparavant, celui de plusieurs générations, de plusieurs classes sociales, un rêve qui unifiait une nation pourtant tellement marquée par la volonté d’identifier ce qui nous sépare, un rêve qui grâce à vous est devenu réalité. Le football, votre football, a fait chanter une nation à l’unisson, n’oubliez jamais que c’est aussi ça que vous avez réalisé hier.

Cette victoire, c’est avant tout la vôtre, mais elle raisonne dans mon cœur comme un écho qu’on ne peut stopper. Et c’est bien à chacun d’entre vous qu’il faut dire merci, les joueurs, titulaires, remplaçants, réservistes, le staff et son entraîneur. Alors, je décide aujourd’hui de vous adresser à chacun un petit mot, un petit mot sorti du cœur d’un supporter de l’équipe de France de football, un supporter que vous avez fait vibrer, stresser, hurler et finalement remplir de joie. Vous voir soulever cette coupe hier, restera dans ma mémoire à jamais, pour l’éternité.  Merci, Félicitations, et merci à nouveau.

Merci Lloris, pour avoir su faire mentir les doutes qui planaient en début de coupe du monde, pour montrer qu’un gardien peut aussi être un grand capitaine. Merci pour ses mains fermes, ton calme, et ton sang-froid, merci pour ton humilité contagieuse et le sérieux dont tu fais preuve, c’est aussi ça le rôle d’un capitaine d’équipe.

Source : Instagram @equipedefrance

Merci Hernandez, pour ta fougue, ton envie, ta combativité. Merci pour ton vice aussi, il en faut dans le football et n’en déplaise aux autres, tu assumes ton rôle pleinement et fièrement. Ton rôle n’était pas simple, pourtant tu l’as soutenu jusqu’au bout. On parle de révélation, car on ne te connaissait pas forcément en début de compétition. Maintenant le monde te connait, tu es champion du monde.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Varane, pour avoir assumer ton rôle de patron. Un rôle arrivé sur tes épaules un peu par défaut, par défis, tu l’as relevé et tu l’as porté du premier match jusqu’à la fin de la compétition. Tantôt dernier rempart, tantôt buteur décisif, Lille a de la chance d’avoir vu naitre un tel prodige, si jeune et pourtant déjà si mature.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Umtiti, une vrai force de la nature, toujours présent dans les duels, jouant avec autant de cœur que de hargne. Le bras droit de Varane dans cette défense. Tu as su relever la tête après des erreurs, des débuts difficile, et c’est bien la preuve qu’une force mentale hors du commun t’habite au quotidien. On te doit aussi la qualification pour la finale, ce sera dur d’oublier ce coup de tête rageur, et c’est tant mieux, car je ne souhaite pas l’oublier.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Pavard, l’inconnu, le petit nouveau. La preuve vivante que l’on doit s’accrocher à ses rêves à force d’envie et d’abnégation. La preuve qu’il faut croire en son talent et le travailler. « Une frappe de batard » qui mystifie la défense et le gardien, je suis heureux que tu ais marqué ce but. Un très grand joueur, tu deviendras, et pour ma part tu l’es déjà.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Kanté. Le pilier de cette équipe de France sur la compétition, un homme d’une simplicité qui n’a d’égal que sa combativité sur le terrain. Un soldat, un vrai. Si la France est championne du monde, c’est aussi parce que tu as une vision du jeu, le sens du placement. Tu es le meilleur joueur de la compétition à mes yeux, l’âme de la révolte, c’est toi.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Pogba. Tu as du supporter une pression médiatique incomparable, tout le monde te voulait au-dessus du lot. Et quelle réponse, quelle réponse tu as donné sur le terrain. Tu n’as pas besoin d’en dire plus, ce que tu as fait, la manière dont tu as su faire évoluer ton jeu au service de l’équipe, c’est ça la seule vraie réponse à donner. Tu continueras de faire de grandes choses, parce que tu as ça en toi. Tu as rendu fier la France, tes amis, ta famille.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Matuidi. Souvent critiqué pour ton style de jeu, quel travail tu délivres sur le terrain. Pas toujours placé à ton poste de prédilection, tu t’adaptes intelligemment et mets ton savoir-faire et ta force au service du collectif. Qu’on ne se trompe pas, Didier Deschamps ne t’a jamais pris par hasard, il sait ce que tu apportes à l’équipe de France, et nous le savons aussi !

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Griezman. Merci pour ta simplicité, ton sens de l’humour et ta fraicheur. Vanter tes qualités footballistiques ne serviraient pas à grand-chose, car tu es tellement plus que ça. Chaque groupe a besoin d’un élément fédérateur, je pense que tu l’es. Sans prise de tête, en restant toi-même. Garde cette joie de vivre communicatrice , cet âme d’enfant qui te va si bien.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci MBappé. On t’attendait, on t’espérait et comme le jeune GRAND joueur que tu es, tu as répondu présent. Avec la manière, ton sourire et ta retenue. Tu as su enflammer les défenses, et jouer de tes qualités pour porter ton équipe dans des moments difficiles. 19 ans… Tu as déjà mis le monde à tes pieds. Je n’ai pas d’autres mots que « respect ».

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Giroud. Un grand merci à toi ! Tu n’as peut être pas marquer de but mais tu as joué un rôle décisif dans cette équipe de France. Impérial, toujours à te donner à 100% sur le terrain. Le rôle de numéro 9 est tellement ingrat, et tu as apporté quelque chose en plus, que les autres non pas, une rage de vaincre, une dévotion que les plus grands devraient t’envier. Oui j’aurai souhaité que tu marques, mais tu resteras à jamais un champion du monde, ne l’oublie pas.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Rami. Tu n’as peut être pas jouer une seule minute dans cette coupe du monde, mais le groupe te doit aussi cette coupe du monde. Tu as sans doute le rôle le moins simple à assumer mais qu’on ne se trompe pas, si Didier Deschamps t’a pris dans le groupe c’est aussi parce qu’il connait tes qualités d’homme de vestiaire, tu as contribué à la qualité de ce groupe et tu en es devenu la coqueluche, le porte bonheur ! Garde ton sourire et ta joie de vivre c’est aussi important qu’un but en finale de coupe du monde ! Bravo champion.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Kipembe. Tout comme Rami, ta place est importante, ta capacité à mettre l’ambiance a fait de ce groupe une famille qui peut compter sur tous ses membres. Tes qualités sportives ne sont plus à démontrer mais ne t’en fais pas tu auras l’occasion de prouver ta valeur dans de prochaines compétitions. Savoure ton titre de champion du monde pour le moment.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Mendy. Tu as été pénalisé par ta blessure, qui t’a fait perdre ta place de titulaire dans le groupe et pourtant tu as su montrer un état d’esprit irréprochable pendant toute la compétition. Et pour ça, je te dis bravo. Toujours présent dans l’après match et sur le banc pour supporter et porter tes coéquipiers vers la victoire, tu montres par là toute la force mentale dont tu disposes.

Crédit photo : instagram @equipedefrance

Merci Sidibé. Toi aussi tu t’attendais surement à une place de titulaire, et pourtant c’est bien à l’entrainement et sur le banc que ta place a été indispensable. Comme ton ancien coéquipier à l’AS Monaco tu as montré qu’un grand joueur peut aussi être un grand remplaçant. Tu mérites tout autant que les autres de soulever la coupe du monde avec fierté.

Crédits photo : Instagram @equipedefrance

Merci Tolisso. Un rôle de remplaçant, ce n’est jamais facile, quand il faut rentrer en jeu et être concentré, ce n’est jamais facile, pourtant tu as su apporter à l’équipe de France, tout ce que tu avais à donner sur le temps de jeu qui t’était allouer. Cette victoire c’est aussi la tienne !

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Nzonzi. Un guerrier comme on en fait peu. Discret en dehors du terrain, une fois entré en jeu, personne ne te fais peur, et les duels c’est toi qui les gagnes. On ne t’attendait pas forcément, et pour autant je pense qu’on est tous ravi de t’avoir eu dans cette équipe. Un nouveau tricolore qui ira loin j’en suis sûr et certain.

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Lemar. L’âme du vainqueur, même sur le banc, même pour un match, tu as prouvé ta valeur sur et en dehors du terrain, à t’arracher à l’entrainement, c’est aussi ça qui fait de toi un grand joueur aujourd’hui. Et le tout, avec ton éternel sourire qui te va si bien.

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Fekir. Tu as su prendre le relais quand Griezman n’était pas au meilleur de sa forme, et tu l’as fait avec vaillance et détermination. Tu as su aussi te projeter vers l’avant quand l’équipe de France en avait terriblement besoin. De la folie dans le jeu, de la technique et une vision du jeu incroyable, ta route en équipe de France sera longue j’en suis certain.

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Dembele. Ta jeunesse et ta fraicheur font de toi un champion du monde hors pair. Tu ne t’en rends sans doute pas compte mais tu es devenu un exemple pour toute une génération à venir. L’accès au très haut niveau se fait à force d’abnégation et c’est ce que ton titre représente pour nous tous. Tu es promis à un grand avenir, aujourd’hui remplaçant, demain en tant que cadre de cette équipe aux cotés de ton pote Kylian.

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Thauvin. Tu n’auras jouer que quelques minutes dans cette compétition, mais tu auras fait la joie de tout un peuple. Et pas uniquement des supporters marseillais, crois moi. Certains auront discuter ta place en EDF, ne les écoute pas. Si tu es champion du monde aujourd’hui c’est qu’il y a une bonne raison. Continue de travailler, accroche toi et l’équipe de France te le rendra.

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Mandanda. Tu as eu un match à assurer, et tu l’as fait avec classe. Comme toujours. Si Lloris a assuré pendant sa coupe du monde, c’est aussi parce qu’il a été bien entouré, et pour ça je te fais confiance, tu as été présent, à l’entrainement, dans les vestiaires et tu lui a prouvé qu’il pouvait se reposer car tu assurerais la relève si nécessaire. C’est tellement important

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Areola. Ta place est difficile, 3ème gardien, aux côtés des grands. Mais aujourd’hui tu es champion du monde, et tu es encore jeune. Continue de travailler et d’apprendre de tes ainés, tu deviendras un très grand gardien, j’en suis certain.

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci Deschamps. Merci pour tout. Pour ton sens de la gagne, pour ton management de groupe. On est tellement loin de 2010, tellement loin d’une équipe de France méprisée, aujourd’hui nous sommes champion du monde, oui, mais nous sommes surtout un groupe uni, un groupe qui puise sa force dans sa pluralité culturelle, fait de stars mondiales et de jeunes prometteurs, tu as su dire M**** à tous ceux qui voulaient prendre ton rôle, bien installés derrière leur écran d’ordinateur, et tu as montré qu’un grand joueur peut être aussi un très grand entraineur. Les valeurs que tu prônes devraient  être inculquées dans tous les clubs de football, car c’est bien ça la clé du succès. La France est championne du monde, et elle te le doit !

Crédits photo: instagram @equipedefrance

Merci aussi à toi Payet, à toi koscielny, vous n’êtes pas officiellement champion du monde mais ne vous y trompez pas, dans le cœur des français, cette victoire est aussi la votre.

Merci messieurs, merci pour tout ! Merci d’avoir enlevé à des millions de Français leurs soucis du quotidien pour vivre pleinement au rythme de vos matchs. Merci à tous pour ces moments de joie, de liesse et d’unité nationale. Après tout ce que nous avons vécu comme drames en France ces dernières années, voir les gens dans la rue avec le sourire aux lèvres, voir des inconnus se serrer dans les bras comme de vieux amis, voir la fierté de porter haut et clair ces 3 couleurs du drapeau national, le bleu, le blanc, le rouge, tout ceci, c’est grâce à vous.

Vive la France, vive nos champions du monde.

Amo

Sapiens qui roule n'amasse pas mousse... Mais je suis pas contre une petite mousse par contre ! Bienvenue sur OATPT l'ami, moi c'est Amo, bientôt 10 piges que j'ai plus 20 ans, mais encore toutes mes dents. Testeur sans vergogne mon but c'est de te donner un avis objectif sur les choses que je teste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer