On a testé un cours de Bodypump

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors, prêt à bouger ton corps? Tu le sais sur OATPT on te parle souvent des différents moyens de te sentir bien dans ton corps. Si toi aussi tu t’intéresses au bien être et à nutrition on a déjà écrit 2 articles qui sont susceptibles de te plaire. Coté nutrition on t’a présenter les principes de la chrononutrition qui m’a permis de perdre 10 kilos en 8 mois, et on t’a également présenté le crossfit pour renforcer ta musculature.

Mais on va pas se mentir, on ne peut pas tous faire du Crossfit, ou suivre un programme personnel en salle de sport. Comme je suis inscrit à l’Appart Fitness et que je paye essentiellement pour bénéficier de cours, j’ai décidé d’en tenter un: Le bodypump.

Ce que j’imaginais du bodypump

Mon bon Sapiens, il faut savoir que je suis bien (trop) souvent un idiot, et que je me fais des films dans ma tête. Pour moi, le Bodypump c’était un cours pour les vielles qui se trémoussaient en juste-au-corps sur “call on me” et qui sortaient de là avec quelques perles de sueurs sur le front mais un maquillage qui n’avait pas bougé d’un pouce. Ca me semblait bien plus viril d’aller soulever de la fonte avec les vrais durs, les poilus, les tatoués! Devenir tout rouge, souffler comme un buffle sur chaque rep’ et tenter de percevoir un brun d’évolution dans ma silhouette le soir devant mon miroir. Je vais te le dire aujourd’hui, j’avais tout faux !

Un sport qui dépense vraiment

Je me suis donc inscrit à un cours, et j’y suis arrivé assez confiant. Surprenant pour moi, le cours n’avait qu’une très faible majorité de femme, mais aucun juste-au-corps, et surtout de tout âge. Des hommes étaient bien évidemment présents, et on sentait qu’ils étaient bien sportifs, pas bodybuildé non, sportifs. Le coach m’indique de prendre une barre, des poids, des altères, un step, un tapis. Pas mal de matériel au final. Il m’indique aussi de ne pas trop mettre de charge, que je risque de ne pas finir mes exercices. Comme je suis plus malin que les autres, je charge quand même, on me la fait pas à moi. Erreur numéro 2.

Exercice de tirage bodypump
Beaucoup de répétitions donc peu de poids en Bodypump

Le cours démarre sur un échauffement, sur une bonne musique bien rythmée, et on enchaîne les répétitions de squats, de fentes, d’épaulée jeté, de tirage poitrine pour se “mettre en jambe” selon le coach. Je vais pas te mentir mon bon Sapiens, l’échauffement m’a tué. Le coach explique ensuite qu’on va travailler par focus, sur les jambes, les pecs, le dos, les bras puis on finira par les épaules et les abdos. En bref dans le bodypump tu travailles sur tout le corps quoi. A chaque travail d’une grosse chaine musculaire, on change de musique. Tout s’enchaîne, les temps de repos sont assez cours (juste de quoi ajuster le poids de ta barre et de boire une gorgée d’eau)

Chaque groupe musculaire est travaillé en profondeur, on va rythmé les mouvement pour travailler le fond et la forme des muscles, on va faire monter le cardio, faire chauffer les fibres musculaires. C’est en ce sens que le Bodypump est hyper complet, je suis sorti de ma séance en eau! Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant dépenser dans une salle de sport.

Une belle marge de progression

Comme beaucoup de personnes en salle de sport, je cherche aussi à progresser. Bien évidemment, c’est possible dans le Bodypump, et c’est même conseiller par le coach à chaque séance. Même si on ne rajoute qu’un Kilos, il nous pousse à systématiquement sortir de notre zone de confort. Il ne faut jamais que ta séance de Bodypump devienne facile, sinon c’est que tu n’as pas assez chargé.

Un travail en full body en bodypump
Un travail en full body en bodypump

Le fait d’être dans un cours collectif, mine de rien, ça t’oblige également à te surpasser. Quand tu vois que tout le monde suit et que tu es à la traine, ton égo en prend un coup, tu veux toi aussi t’en sortir et tu te force ainsi à aller au bout des répétitions. Et même quand tu n’en peux vraiment plus et que tu fais une pause pour reprendre ton souffle, tu repars sur les séries pour revenir dans le groupe. C’est un véritable avantage pour moi qui ait une grande capacité à m’auto-suffire d’une demi séance parce que bon “j’aurai pas rien fait”, dans mes séances de Bodypump je veux aussi me dire que je n’aurai pas moins fait que les autres.

Conclusion sur le Bodypump

Après avoir testé le Bodypump, j’ai rapidement participé à tous les cours, et on va pas se mentir, depuis je me sens plus tonique, plus musclé aussi, j’ai un meilleur cardio et je suis motivé quand je vais à la salle de sport. Comme je me suis inscris à l’avance, je ne veux pas laisser ma place, ça me boost pour assister au cours. Bref j’ai adopté complètement le Bodypump et j’ai surtout supprimé de mon esprit tous ces pré-jugés idiots que j’avais.

Avatar

Amo

Sapiens qui roule n'amasse pas mousse... Mais je suis pas contre une petite mousse par contre ! Bienvenue sur OATPT l'ami, moi c'est Amo, bientôt 10 piges que j'ai plus 20 ans, mais encore toutes mes dents. Testeur sans vergogne mon but c'est de te donner un avis objectif sur les choses que je teste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer