Souscrire un prêt immobilier, comment passer le cap ?

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors, en forme ? En attendant l’été qui se fait attendre, on a quand même le droit de penser à des projets futurs non ? Et en ce moment, on peut surtout parler d’investissement immobilier et preuve en est, j’ai lu sur le site d’un de nos confrères que les Français sont champions d’Europe du crédit immobilier. J’étais pas au courant qu’il y avait un championnat mais c’est toujours bon à savoir 😉



Si je te parle de ça aujourd’hui, c’est parce que les taux sont historiquement bas depuis quelques années et que si tu penses à investir, c’est certainement le meilleur moment. En effet que tu empruntes sur 15, 20 ou 25 ans tu peux facilement obtenir un taux à moins de 2%. Pas mal non ?

Mais laisse moi t’en dire un peu plus, car souvent si tu n’investit pas c’est parce que tu as peur et que tu ne sais pas si ton opération sera bonne à plus ou moins long terme. Je vais essayé de t’éclaircir un peu les idées sur ce sujet, mais comme je ne suis pas un expert en la matière je t’invite également à te renseigner sur des sites spécialisés comme www.le-pret-immobilier.com

Quand on parle d’investissement immobilier, il y a deux sortes de projet, l’achat de ta résidence principale, ce qui signifie acheter un appartement dans lequel tu souhaite vivre, ou alors l’investissement locatif qui signifie acheter un bien immobilier pour le louer à des particulier et percevoir un loyer. Dans les deux cas, voici mes conseils.

  1. Définir ton projet immobilier :
    Tu t’en doutes, devenir propriétaire n’est pas un sujet à prendre à la légère et il va falloir que tu analyses de manière très posé, ce que tu cherches par rapport à ce que le marché peut te proposer. J’ai fonctionné d’une certaine manière lorsque j’ai acheté mon appartement et je te la donne. Encore une fois ce n’est pas une science exacte, mais ça a marché pour moi, cela pourra peut être t’aider dans la définition de ton projet.

    • Quels sont tes attentes ? :
      Pour que le projet démarre bien, il faut savoir se faire rêver, c’est à dire se faire une liste de tout ce qu’on aimerait avoir dans son appartement. Bien entendu, l’idée n’est pas de se créer un ascenseur émotionnel en rêvant d’un château quand on ne peut s’offrir qu’une chambre de bonne.  Le bon moyen pour trouver l’équilibre, c’est de prendre référence sur ce que tu peux t’offrir en location, c’est à dire ce que tu aimes chez ton chez toi actuel. Tu définis ainsi une liste de critères :
      – Localisation
      – Surface
      – Nombres de pièces
      – Ancien vs récent (voir neuf)
      – balcon/terrasse
      – Appartement/maison
      – En étage / En rez de chaussée
      – Parking / piscine dans la résidence / Cave
      Etc… Tu peux compléter la liste avec autant de critères que tu veux, c’est juste un exemple.
    • Prioriser :
      Une fois cette liste de critères balancée sur une feuille blanche, mon conseil c’est d’effectuer un travail de priorisation. Ici encore l’idée c’est de ne pas te retrouver dans un ascenseur émotionnel qui t’amènerait à laisser tomber ton projet trop vite. Ce n’est pas un exercice facile bien entendu, mais il t’aidera vraiment à trouver ton futur chez toi, alors penses y mon bon Sapiens. Quel est le plus important pour toi, te retrouver dans ton quartier favoris ? Même si l’appartement est plus petit ? Avoir une place de parking obligatoirement pour éviter de tourner des heures en cherchant une place ?
      Bref il n’y a que toi qui puisse effectuer ce travail, mais prends vraiment le temps de le faire.
    • Définir ton budget :
      Avant même de faire le tour des banques et des courtiers, il y  a un petit calcul très simple à faire. Avec ton loyer actuel (+ le loyer de ta place de parking si besoin) combien pourrais tu emprunter ? Les simulateurs sont nombreux sur internet et tu trouveras facilement ta capacité d’emprunt en donnant le montant de ton loyer par mois.
      Rien qu’avec ce processus, tu peux déjà estimer la valeur de ton projet d’achat. Mais ce n’est qu’un début, car en fonction de ton endettement tu peux également rajouter quelques euros à ton projet. Comment ?
      – Si on part d’une simulation classique, tu as le droit de t’endetter à 33% max de tes revenus, donc tu peux bien entendu compléter le montant du loyer pour arriver à ce taux d’endettement. Mais ne te mets pas dans le rouge non plus niveau endettement ça ne sert pas forcément ton projet.
      – Il est possible que tu ais un apport, ce qui augmente ton budget pour acheter. Si tu n’en as pas, ne t’affole pas, les banques prêtent sans apport bien évidemment (ça a été mon cas).
      Avec tout ça tu peux avoir une bonne idée de ton budget et pour le moment tu n’as engagé aucune démarche. Pas mal non ?
    • Faire matcher tes résultats :
      Voilà, tu as tes critères et une idée de budget, commence à regarder les annonces sur les sites spécialisés pour voir si ça matche. Tu verras assez rapidement si tes critères peuvent être respectés ou non et c’est là que ta priorisation te sera utile. Elle te permettra d’étendre ton champ des possible en supprimant les critères les moins importants et ainsi trouver ton bonheur.
      La phase de recherche, ensuite c’est un peu à ta guise, soit tu veux te la jouer solo, soit tu acceptes de te faire accompagner par une agence ou Stephane Plazza 🙂
    • Ce qu’il ne faut pas oublier :
      Même si c’est un achat de résidence principale, n’oublie jamais de penser à la revente ou à la mise en location. En effet ça ne coûte rien de se renseigner sur les prix des loyers des appartement du même type. On ne sait jamais que tu sois muté ou que tu changes de vie, la mise en location pourra alors être une option, autant savoir si tu pourras couvrir ton crédit avec le loyer.
      Idem pour les aménagements prévus par la copropriété mais également par la mairie de ta ville, si un nouveau plan de transport amène un métro en bas de chez toi, tu vas vite faire grimper le prix de ton appartement en revente, mais tu peux aussi te retrouver avec la ligne TGV juste derrière chez toi et là… C’est le drame.
      Pour les charges, n’oublie pas également dans ton budget de prendre en compte les charges de copropriétés imputables au propriétaire, la taxe foncière et les éventuels travaux qui pourraient être voté à l’avenir pour ton immeuble par le syndic. C’est bête mais ça fait des frais en plus.
  2. Et le crédit immobilier dans tout ça ?
    C’est bien de commencer à réfléchir de son coté mais tôt ou tard, il te faudra quand même estimé ta capacité d’emprunt et les taux que tu vas pouvoir obtenir. La première chose que tu peux faire c’est bien entendu de te rapprocher de ta banque pour estimer rapidement ta capacité d’emprunt immobilier sur 15 ans, 20 ans et 25 ans. Pour le reste voici mes conseils.

    • Ne pas hésiter à passer par les courtiers :
      Sur internet, tu trouves de tout, gratuitement, encore une fois n’hésites pas à faire des simulations sur internet, à te faire rappeler par les courtiers en ligne pour effectuer des comparaisons, il n’y a que comme ça que tu pourras te forger une bonne idée.
    •  Choisir un organisme de confiance :
      Ça peut paraître un peu bête comme conseil, mais pourtant il vaut mieux le dire que le sous entendre. Je te déconseillerai toujours de passer par des organismes que tu ne connais pas et dont les avis sur internet te découragent d’approcher. Entre nous, je me répète, mais un projet immobilier doit prendre du temps, de la comparaison, c’est comme ça que tu finiras averti et que tu pourras prendre une bonne décision.
    • Ne pas négliger les assurances :
      Un crédit immobilier, c’est un engagement sur plusieurs années, autant s’assurer au mieux pour vivre sereinement le remboursement des mensualités tu ne penses pas ? Ici encore tu peux facilement faire des simulations sur internet et te faire conseiller par les experts dans le domaine. N’hésites pas aussi à confronter les avis, ça t’évitera de souscrire à des assurances non obligatoires et pas intéressantes.
    • Ce qu’il faut savoir sur un prêt immobilier :
      – Tu as le droit de différer les premiers paiements de mensualités de manière à emménager sereinement dans ton nouvel appartement.
      – Continue de suivre l’évolution des taux, car tu pourras renégocier ton crédit avec ton établissement bancaire tous les ans (normalement) ou te le faire racheter par un concurrent
      – Tu peux souvent suspendre les mensualités pendant quelques temps durant la durée de vie de ton crédit si tu as du mal à joindre les deux bouts à un moment donné. Vérifies bien avec ton établissement bancaire ce qu’il est possible de faire au moment de la souscription.

Voilà mon bon Sapiens, j’espère que cet article aura pu t’aider à te lancer dans cette belle aventure qu’est de devenir propriétaire. N’hésites pas à me donner tes conseils en commentaires pour que je puisse compléter cet article.

Amo

Sapiens qui roule n'amasse pas mousse... Mais je suis pas contre une petite mousse par contre ! Bienvenue sur OATPT l'ami, moi c'est Amo, bientôt 10 piges que j'ai plus 20 ans, mais encore toutes mes dents. Testeur sans vergogne mon but c'est de te donner un avis objectif sur les choses que je teste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer