Test Sport : Sortie Parapente [Guest]

Salut à toi l’homo Sapiens ! Alors ces vacances ? J’espère que tu as fais le plein de repos, de soleil, d’air pur et que tu reviens avec plein de bonnes résolutions pour cette rentrée des classes ! Moi j’ai passé mes vacances à la montagne, parce que comme le dit le slogan « ça vous gagne » mais aussi parce qu’on s’y retrouve en pleine nature et que l’été il y a plein d’activités super sympas à faire. Et aujourd’hui je vais te parler de mon baptême de l’air, puisque j’ai eu la chance de faire une sortie parapente ! Tu le sais on adore les sensations fortes chez les Sapiens !

Tout d’abord laisse moi te parler du lieu. C’est en plein cœur de la Drome que j’ai fait cette initiation, près de Séderon que je te laisse le soin de positionner sur Gmap. C’est un coin vraiment sympa, une grande vallée entourée de 4 cols, et donc 4 départs potentiels pour moi. Comme on est quand même pas loin de la Provence, les senteurs de lavande embaument l’air, les cigales chantent et le soleil trône en maître dans le ciel.  Le club s’appelle Esprit Parapente et porte vraiment bien son nom, comme tu t’en doutes, je n’ai pas sauté seule mais en tandem avec un animateur super sympa et très rassurant. Il faut savoir que ces personnes sont des vraies passionnées, ils en sont à plus de 500 vols et connaissent parfaitement la région.

Parapente 1_onatestepourtoi

Je me suis donc rendue sur place, et quand je dis « sur place » c’est en bas, dans la vallée au niveau du club de Parapente. On part tous ensemble pour grimper en 4×4 sur le col de BUC. Inutile de te préciser que le stress commence à monter dans la voiture surtout que les chemins qui nous amènent sur le col sont aussi étroits que remuants. Après quelques haut-le-cœur, nous sommes enfin arrivés au sommet. Et là tu commences déjà à en prendre plein la vue.

En toute honnête mon cher Sapiens, je ne faisais pas la fière, à ce moment précis je cherchais l’endroit le plus confortable pour m’élancer dans le vide. Mon animateur est venu me chercher et m’a expliqué ce qui allait se passer. Tout d’abord il allait installer son matériel à savoir, déplier sa voile, m’équiper d’un casque, d’un baudrier et d’une nacelle (qui sera mon futur siège dans les airs) et enfin nous accrocher mutuellement. A partir de ce moment nos vies sont liées. C’est mi rassurant mi anxiogène.

Et puis vient le moment fatidique, il va falloir décoller. Personnellement je pensais faire comme dans les films, une course en direction du vide avec les pieds qui commencent à se soulever du sol petit à petit pour finir dans un grand décollage en bord de falaise… Mais non, les consignes sont strictes, je dois regarder devant moi, rester debout et surtout tenir sur mes pieds. Pendant ce temps,mon moniteur fait monter la voile au-dessus de nos têtes et en moins de 3 secondes nous voilà dans les airs.

DCIM100GOPRO

Et là commence le plein de sensations fortes. Par étape, voilà un peu ce que j’ai ressenti. La première chose que je me suis dite c’est :« ça y est je vole c’est merveilleux ». On comprend pourquoi l’homme à toujours rêver de voler, c’est une sensation unique et la vue est magnifique. Bon il est possible ensuite que vous soyez pris d’un petit mal de l’air, c’est normal et mon moniteur m’a raconté qu’il arrivait régulièrement que des personnes se mettent à vomir par dessus bord, c’est comme pour le bateau c’est un coup à prendre. Moi en revanche ça a été, j’ai été un peu bousculée dans les airs en fonction des différents courants mais dans l’ensemble j’ai pu profiter pleinement de ma balade.

La descente dure une grosse demi heure, j’ai pu ainsi prendre des courants ascendants et monter au-dessus du devenu célèbre Mont Ventoux. De temps à autre, mon moniteur m’expliquait ce que je regardais, ou comment gagner/perdre de l’altitude. Il m’a également fait faire quelques figures assez impressionnantes mais qui ont fini par me donner sérieusement la nausée. Il faut dire que tourner sur soi-même à une vitesse folle ça n’arrange pas nos affaires 😉

 

DCIM100GOPRO

Et puis comme toutes les bonnes choses ont une fin, il a fallu atterrir. Ici encore tout s’est passé en douceur, pourtant nous sommes arrivés à bonne vitesse vers le sol mais après un coup de frein je me suis posée délicatement dans le champ en friche.
Concernant le prix du vol, il te faudra compter environ 90 euros.

Tu l’auras compris mon cher Sapiens, faire une initiation parapente, c’était un rêve que j’ai pu accomplir cet été. Les sensations sont incroyables et je pense bien que j’en referai dans un futur proche. Et pourquoi pas faire un vol en solo ? Il faudra simplement se payer un stage d’une semaine pour pouvoir pratiquer le parapente en solo.

DCIM100GOPRO
Sapiens saut de joie

Laetitia

Hello à tous ! Beauty addict et véritable gourmande, je suis de passage chez les Sapiens pour vous parler mes coups de coeur (ou pas)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *