Avis série TV : La casa de Papel

Buenos dias l’homo Sapiens! Alors, Cómo estás ? Oui je me suis mis à l’espagnol récemment, je te demande donc d’être indulgent au vu de mon niveau catastrophique. Mais il le fallait bien, car sinon je serai passé à coté de La casa de Papel  que l’on peut traduire par “La maison de papier”. Difficile de passer à coté tellement la série fait le buzz. C’est donc sur Netflix que j’ai pu regardé la saison 1 complète et saches mon bon Sapiens, qu’à l’heure où tu lis ces lignes la saison 2 est disponible complètement à son tour.



Ok, ok mais ça parle de quoi au juste ? Bonne question, comme toujours, je vais donc commencer par le pitch. Alors qu’elle s’apprête à quitter l’Espagne pour rejoindre la Chine suite à un braquage qui a mal tourné pour elle, Tokyo (c’est le nom de l’héroïne et tu comprendras vite pourquoi) rencontre un homme mystérieux qui se fait appeler “le professeur” et qui lui propose de participer à ce qui serait le plus beau et grand braquage jamais organisé: Prendre en otage la fabrique nationale de la monnaie et du timbre afin d’imprimer 2,4 milliards d’euros. Un coup jamais réalisé et qui assurerait la fin de vie de chacun des protagonistes. Seule contrepartie, le braquage doit se faire sans verser une seule goutte de sang, pour garder un air de Robin des bois aux yeux du peuple espagnol. Accompagnée d’une bande des meilleurs malfrats du pays, Nairobi, Río, Moscou, Berlin, Denver, Helsinki et Oslo, Tokyo va se lancer dans cette aventure. Après tout elle n’a rien à perdre…

Voilà tu l’auras compris mon bon Sapiens, on est sur une série à suspense mêlant action, stratégie et manipulation. Pour être honnête, la première chose à laquelle j’ai pensé après avoir vu les 15 épisodes de la saison 1 c’est : “J’avais pas vu ça depuis la saison 1 de prison Break”. La comparaison s’arrêtera là je l’espère car si les saisons suivantes font les mêmes erreurs que la série de Michael Scofield, je me serai encore emballé pour rien. Mais pour le moment tout laisse à penser que la saison 2 nous donnera encore plus de grain à moudre que la saison 1.

Le réalisateur de la casa de papel est, comme une bonne partie des acteurs, Espagnol et c’est donc tout naturellement que la VO de la série est pour les hispanophones. Sacrilège, je sais, mais je l’ai donc regardée en Français et franchement ça ne m’a pas dérangé plus que ça. Mais si tu es un puriste la VOSTFR te séduira encore plus j’imagine. Mais je te rassure tout de suite, si tu regardes en Français, les doublages sont biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiien mieux que dans la dernière série proposée par la péninsule ibérique “Un, dos, tres”

Si Netflix l’a mis à son catalogue, c’est aussi parce que la série rempli tous les critères de réussites, la qualité visuelle et sonore est au rendez vous, les images sont soignées, les plans réussis et la performance des acteurs est vraiment sans fausse note à mon gout. Pourtant les personnages sont tous sensiblement différents, ce qui ne facilite pas la justesse de jeu, et pourtant aucun ne se dégage à mes yeux comme sur ou sous performant. Un grand bravo à l’équipe pour cela d’ailleurs, car on en a que trop vu des séries portés par un acteur au top. Plus que ça, les personnages sont attachant dans leurs rôles respectifs, on a même parfois du mal à se positionner du coté des “gentils” ou des “méchants” car dans le fond tout ce qu’on demande c’est de comprendre un peu plus où la série nous emmène.

J’ai lu des critiques sur le scénario, vu et revu selon certain de mes confrères blogueurs ou dans la presse spécialisée. Personnellement, je m’en balance comme de mes premières chaussettes, à partir du moment où l’intrigue est bien ficelée, moi j’accroche, et c’est dans l’art d’amener des éléments nouveaux par rapport à un soit disant scénario prévisible, que je trouve La casa de Papel très réussie. Attention je n’en suis qu’à la saison 1, il est donc possible que je revois mon jugement plus tard, mais je ne le souhaite pas.  Pour que tu puisses te faire un premier jugement voici la bande annonce en VF (désolé pour les puristes 🙂 )

J’espère t’avoir convaincu mon bon Sapiens et t’encourage vivement à regarder cette série. La casa de Papel c’est vraiment une réussite pour le moment et je suis impatient de découvrir la suite dans la saison 2 qui est sortie le 06 avril dernier sur Netflix.

Amo

Sapiens qui roule n'amasse pas mousse... Mais je suis pas contre une petite mousse par contre ! Bienvenue sur OATPT l'ami, moi c'est Amo, bientôt 10 piges que j'ai plus 20 ans, mais encore toutes mes dents. Testeur sans vergogne mon but c'est de te donner un avis objectif sur les choses que je teste.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *