Un stage d’apiculteur à Lyon

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors, tu cherches à rencontrer nos amies les abeilles ? Tu es bien tombé. Je ne sais pas toi, mais personnellement j’ai toujours été fasciné par les abeilles, déjà parce que j’adore le miel, mais aussi par leur organisation que je trouve incroyablement structurée. Enfin, d’après ce que j’avais lu et vu sur le net.

Dans mes rêves les plus fous, j’ai une maison avec un bout de jardin suffisant qui me permettrait d’avoir une ruche et de produire suffisamment de miel pour ma consommation personnelle. Et si tu me suis, tu sais que je suis un touche à tout et que j’aime bien pratiquer. C’est comme ça que j’ai participé à un atelier pour brasser ma propre bière ou encore mon propre chocolat.

J’ai la chance d’avoir une chérie formidable, qui me connait bien et qui a eu la très bonne idée de m’offrir pour mon anniversaire un atelier d’une demi journée chez un apiculteur de la région Lyonnaise. Tu peux d’ailleurs t’y inscrire sur le site de Wecandoo si tu souhaites toi aussi profiter de cette superbe expérience. Allez, je t’en dis plus !

Le principe de l’atelier : Théorie et pratique

L’atelier d’apiculture se déroule chez Bertrand, artisan apiculteur à la retraite qui transmet sa passion à toutes les personnes désireuses de comprendre le fonctionnement des abeilles et qui souhaiteraient, pourquoi pas, rentrer dans la communauté des éleveurs d’abeilles en domestiquant un essaim dans leur propre jardin.

Bertrand t’accueille donc chez lui, à Dardilly, dans sa jolie maison, et tout de suite nous a offert un café, des cerises du marché et un pain d’épice fait maison par son épouse. Bon je n’ai, à ma grande déception, pas pu goûter le gâteau à cause de mon intolérance au Gluten dont je t’avais parlé dans cet article.

Dans son jardin une quinzaine de ruches en bois joliment décorées et un joli bourdonnement continu synonyme d’un activité sans relâche des butineuses! Le temps que les autres participants arrivent, j’ai pu commencé à poser quelques questions à Bertrand pour comprendre ce qui l’avait amené à se lancer dans l’apiculture. C’est un véritable passionné et ça se voit très rapidement!

Une fois l’accueille terminée, c’est parti pour une première session théorique

Session Théorique : Comprendre les abeilles

Ce n’est finalement pas si simple de reconnaître une abeille parmi les différents insectes pollinisateurs, et cette première session théorique m’a aidé à casser des idées reçues comme le fait que la guêpe ne pollinise pas, ou que les abeilles sont toutes en danger d’extinction.

Je ne vais pas te révéler ici tous les secrets de l’élevage d’abeille, ce serait te gâcher la surprise, mais voici quand mêmes quelques informations que j’ai pu tiré de cette première session théorique. Tout le monde peut avoir une ruche dans son jardin, mais il faut quand même vérifier la législation sur le sujet, notamment respecter les distances de sécurité vis à vis de ton voisinage.

abeille butine
L’abeille butine essentiellement sur des fleurs

Il existe des abeilles sauvages, et des abeilles domestiques, et ce sont surtout les abeilles sauvages qui sont en danger. Enfin, les abeilles qui donnent du miel sont les Apis Mellifera dont il existe plusieurs espèces et qui signifie mot pour mot : “Abeille qui donne du miel”

Cette première session théorique s’achève sur les cycles de développement de l’abeille, la gestion des œufs, l’élevage des larves et les différents types d’abeilles que l’on peut trouver dans la ruche et leurs rôles au sein de la colonie. Reine, bourdons, ouvrières, c’est une véritable organisation avec un champ de pollinisation de fleurs sur un rayon de plus de 3 km.

Session Théorique: La confection du miel

Dans l’atelier de Bertrand, une partie de la théorie repose sur la manière dont le miel est créé par les abeilles et comment l’extraire pour s’en délecter. Bien évidemment cela passe aussi par un petit point d’explication sur les différentes sources de collecte des butineuses.

Le nectar, le Pollen, et le Miellat notamment qui permettent ensuite à l’abeille par un procédé que tu découvriras de sécrété une substance proche du miel qui devra ensuite perdre son eau pour devenir le miel que l’on connait.

pollen ruche miel abeille
Le pollen ramené à la ruche

Mais d’ailleurs, sais-tu pourquoi les abeilles produisent du miel ? C’est tout simplement pour passer l’hiver, pendant les périodes où elles ne peuvent pas butiner, elles puisent dans les ressources de la ruche afin de survivre. Mais du coup si l’homme extrait le miel de la ruche, elles vont mourir ? Justement, c’est pour comprendre comment ne pas les tuer qu’un stage avec un apiculteur professionnel comme Bertrand est important.

Cela te permet aussi d’en comprendre un peu plus sur la ruche, comment la choisir sachant que la ruche Dadant est celle utilisée par Bertrand, comment elle s’organise. Bertrand fait un point précis la dessus afin de s’assurer que tu puisses collecter un essaim et l’élever en toute sécurité.

Session Pratique : Visite de la ruche

Bon, on va pas se mentir, c’était le moment que j’attendais le plus, le contact avec les abeilles, aller visiter la ruche. Bien évidemment on respecte toutes les consignes de sécurité, on s’équipe avec combinaison, gants et chaussures pour éviter toute piqûre.

équipement apiculteur chapeau
Equipement avant d’aller visiter la ruche : Il est content le AMO

L’abeille est un insecte pacifique mais bien évidemment, si tu viens l’embêter, elle te pique. Alors mieux vaut être bien équipé. Cela te permet aussi de comprendre ce qu’une “visite” de ruche signifie, et ce qu’il faut prendre avec soi lors de chacune d’entre elle.

Le matériel de l’apiculteur n’est pas très spécifique, si ce n’est l’enfumoir, outil essentiel pour faire de la place dans la ruche et indiquer aux abeilles notre présence. Une fois équipés, avec ma bonne tête de vainqueur, nous voici derrière les ruches pour une session d’observation.

Stage d'apiculture à Lyon : Visite de la ruche
Stage d’apiculture à Lyon : Visite de la ruche

Lors de la visite, nous avons eu l’occasion de voir la reine, plus imposante que les autres, d’identifier les alvéoles avec du pollen, celles avec des œufs ou des larves (signe que l’essaim se porte bien), mais aussi de voir les premières alvéoles operculées pleines de miel !!!

Pendant la durée de notre visite, les abeilles ont continué de faire leur vie, certaines sont venues autour de nous mais il n’y a eu aucune piqûre à déplorer. D’ailleurs, Bertrand n’a jamais eu de cas de piqûre dans ses ateliers, preuve que les combinaisons sont efficaces.

Session théorique : Comment récolter le miel

Une fois la visite terminée, car il ne faut pas non plus laisser la ruche ouverte trop longtemps, nous avons eu l’occasion de nous retrouver dans la miellerie de Bertrand, c’est à dire son abris dans lequel il récupère et filtre le miel avant de le mettre en pot.

Nous avons donc pris le temps de comprendre le procédé d’extraction mais aussi les différents moyens de récupérer la cire d’abeille et comment la réutiliser dans la confection des prochaines plaques de ruche.

récolte de miel
Récolte de miel

Finalement, l’extraction n’est pas très compliquée si l’on est bien équipé, cela prend un peu de temps notamment pour décanter et enlever les impuretés (cire, insectes etc…) mais entre la récolte et la dégustation, le temps ne devrait pas être trop long 🙂

Sache aussi que tu peux faire une récolte plus précoce afin de faire de l’hydromel si tu aimes ça.

Session théorique : Prendre soin des abeilles

Le temps était orageux, nous avons donc eu le temps de visiter les ruches, observer les comportements des différentes abeilles, et il a été vite question de rentrer au sec dans la maison de Bertrand afin de finir la journée par une présentation des principales pathologies de l’abeille et des comportement à adopter pour bien les soigner.

C’est notamment là que nous avons parlé des frelons asiatiques, des meilleurs moyens de les piéger mais également de la capacité d’adaptation des abeilles pour contrer ce prédateur. j’ai également découvert la plus grande source de la mortalité des abeilles domestiques que je ne soupçonnais pas : Varroa destructor.

Je te laisserai bien évidemment le soin d’en découvrir plus lors de l’atelier.

Session théorique : Comment installer sa ruche chez soit

Nous approchions de la fin de l’atelier, et l’objectif de Bertrand, c’est que tu puisses sortir de cette demi journée et installer ta ruche si tu le souhaite, que ce soit dans ton jardin ou dans les espaces partagés disponibles dans certaines communes. Sache au passage que certaines entreprises comme grainedabeilles te proposent simplement de parrainer une ruche et recevoir du miel.

Bertrand nous a indiqué comment trouver le bon emplacement, quels étaient les usages et les bonnes pratiques à adopter et surtout les lieux à éviter pour ne pas tuer l’essaim. Nous avons également aborder les règles de voisinages et la manière dont récolter un essaim qui se serait installer chez notre voisin.

Mon avis : Je vous le conseille absolument !

Je pense que tu l’auras compris, j’ai appris énormément de chose lors de cette demi journée d’atelier et cela me conforte dans l’idée de prendre une ruche lorsque j’aurai un bout de jardin. Bertrand est un vrai passionné, et il a une très bonne capacité à transmettre son savoir.

Stage apiculteur à Lyon - Mon expérience
J’ai pas l’air ravi ?

J’ai adoré pouvoir poser toutes les questions “bêtes” sans aucun jugement de sa part et surtout de casser certaines idées reçues autour du monde du miel et des abeilles. J’ai pu pour la première fois de ma vie réaliser le rêve d’aller à leur rencontre et j’en suis comblé.

En commandant sur Wecandoo, il a été très facile pour moi de choisir une date et de le planifier dans mon agenda.

C’est donc un grand OUI, un grand BRAVO, et un grand MERCI que je passe à Bertrand pour la qualité de cet atelier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *