Comment déguster un whisky ?

Salut à toi l’homo Sapiens! Alors, ça picole ? De mon coté, la trentaine approche à grand pas, pour reprendre le bon Orelsan, “Bientôt 10 piges que j’ai plus 20 ans”, et avec ça, mes loisirs eux aussi ont évolués. Avant c’était grosse soirée, mauvais J&B avec Coca marque pouce pour les économies (ne fais pas celui qui ne voit pas de quoi je parle mon bon Sapiens). Aujourd’hui j’ai décidé d’éduquer mon palais, ma langue, mon nez à la dégustation du Whisky. Et ça tombe bien, puisque quitte à faire ça, je suis aller voir un professionnel du nom chez ABC dégustation. L’avantage c’est que ce site te propose des dégustations dans la plupart des grandes villes de France, donc tu devrais y trouver facilement ton bonheur mon bon Sapiens.



Mais je ne suis pas venu te faire la promo du site mais te raconter surtout comment se passe une dégustation et surtout ce que j’y ai appris. Je ne sais pas à quel niveau tu en es, mais personnellement tout ce que je croyais vrai m’a été démonté point par point. Je pense donc que ce qui suit pourrait à la fois t’intéresser et te surprendre. Alors allons y mon bon Sapiens, voilà tout ce que j’ai appris sur la dégustation de whisky.

  1. Qu’est-ce qu’un Whisky ? 
    Tu as à peine posé les pieds sous la table, que tu te retrouves complètement démuni face à cette question pourtant simple. “Un whisky, qu’est-ce que c’est ? De l’alcool… Oui c’est un début, à base d’Orge… oui réponse partielle, qui se boit euh…” Ok on arrête les frais. Première claque à tout ce que je pensais, le Whisky n’est ni plus ni moins qu’une bière ! ET CRAAAAAAAC qu’est-ce que tu dis de ça ? Oui toute céréale qui fermante produit de la bière et c’est ensuite en la distillant (une ou plusieurs fois) que l’on va pouvoir transformer la bière en Whisky que l’on fera ensuite vieillir en fut. Si tu veux approfondir le sujet de la fermentation et de la distillation je te renvoie vers mon pote Wikipédia car là c’est plus de la chimie que de la dégustation.

    Avis dégustation whisky à l'aveugle

    Avis dégustation whisky à l’aveugle

  2. Comment décrypter une étiquette ?
    Ok, maintenant que tu sais à peu près ce qu’est un Whisky, il va falloir savoir lire l’étiquette. Il te faut savoir dans un premier temps, que l’étiquette c’est avant tout un outil Marketing, et que tu y trouveras donc surtout des informations qui ne sont pas intéressantes. Globalement tu ne pourras de toute façon aimer un Whisky qu’en ouvrant la bouteille et en le goûtant. Cela dit, quelques informations restent tout de même intéressantes à lire sur l’étiquette. Tu y retrouves notamment la topologie de whisky sous les noms (Blend, Blended Malt, Single Malt, Grain Whisky, Single Cask, Bourbon). Pour t’aider, voici les définitions qu’il faut associer à ces mots.
    Blend : Il s’agit d’un mélange entre malt (Orge germée artificiellement et séchée, puis séparée de ses germes) et blé. C’est le plus consommé au monde car c’est un Whisky de volume, c’est à dire un Whisky produit en masse comme le fameux J&B que tu ne peux pas boire sans Coca.
    Single Malt : Contrairement au Blend, le Single Malt n’est issu ici que d’une seule distillerie de Malt, pas de blé associé à sa production, il est donc un peu plus “Noble” que les précédents. C’est par exemple un Aberlour.
    Blended Malt : Ici, c’est un mélange de single Malt, donc issu de plusieurs distilleries, c’est l’assemblage qui donnera ensuite la typicité du Whisky. Dans les plus connus, c’est par exemple du Ballantines, du Monkey Shoulders ou encore du Chivas.
    – Grain Whisky : Il s’agit d’un Whisky à base de de blé, de maïs, d’avoine, de seigle, et éventuellement d’orge malté. Par exemple le Nikka coffee grain Whisky. Ils sont assez rare dans le commerce de grande surface à ma connaissance, je n’en ai pas vu beaucoup.
    – Single Cask : Là on parle d’un Whisky en provenance d’un seul fût (souvent numéroté) et non allongé à l’eau (alcool initial entre 55° et 65°)
    Bourbon : On en entend souvent parler, un Whisky devient un Bourbon à partir du moment où il est fabriqué à base de plus de 59% de maïs. Dans la gamme connue, on a bien évidemment le Jack Daniel’s Old N°7. C’est simple mais il fallait le savoir 😉

    Avis : Différents types de whisky

    Avis : Différents types de whisky

    Sur l’étiquette, tu retrouves également des informations utiles comme la marque/distillerie, la provenance, la durée d’élevage (12 ans d’âge), le degré d’alcool ou encore le nom d’embouteillage.

  3. Et alors c’est quoi un bon Whisky?
    Encore une fois, le bon Whisky, c’est celui que tu apprécies. Mais on peut quand même classer les Whisky selon certains critères, et saches que ces critères sont sensoriels et donc adaptés pour la dégustation du Vin.
    L’idée c’est de savoir si le whisky est équilibré, et donc s’il se consomme bien tout seul, sans accompagnement, le tout en ne prenant en compte la réaction du corps à la dégustation. Je m’explique, toute dégustation doit pouvoir se faire sur 5 principes liés à une réaction ou non de notre bouche. Les réactions sont guidées dès notre plus tendre enfance par les premiers aliments que l’on reçoit, à savoir le lait. Nos papilles gustatives en font l’étalon de référence et c’est donc ce que naturellement notre corps va chercher à reproduire.
    Ce que je bois est-il acide ? Comment le repérer, lorsque l’on mange un citron, la réaction naturelle du corps est de calmer l’acidité en produisant beaucoup de salive. Ainsi en prenant une gorgée de Whisky, il me suffit d’identifier le niveau de salive produit dans ma bouche et également combien de temps la salive est produite. Plus j’ai de salive, longtemps dans la bouche, plus le Whisky que je bois est acide.
    Ce que je bois est-il alcoolisé ? “Ben Amo, t’es bête, il te suffit de regarder l’étiquette…” Oui, mais là je te parle de dégustation à l’aveugle, sans se laisser influencer par notre vue. Seule la bouche compte. L’alcool se traduit par une sensation de chaleur dans la trachée et la gorge, plus c’est chaud plus c’est alcoolisé. Ici encore plus la sensation de chaleur perdure, plus le niveau d’alcool est élevé.
    Ce que je bois est-il astringent ? Ok, ça y est, on est sur du mot compte triple. Si le principe d’astringence t’intéresse, hop Wikipédia. Non ce qu’il faut surtout que tu regardes, c’est si ta bouche s’assèche au moment de boire le Whisky. Ici encore tu pourras déterminer le niveau d’astringence par la sensation d’assèchement dans les joues notamment.
    Ce que je bois est-il amère ? Bon là, je pense que tu connais ce sentiment si tu bois du café, ce petit grattement sur la langue lorsque l’on mange des endives. C’est pas forcément le plus simple à détecter dans le Whisky pour être honnête.
    Ce que je bois est-il moelleux ? Là c’est simple, il suffit de quelques secondes en bouche pour déterminer si le Whisky est huileux ou non. Ok c’est bien beau tout ça mais ça sert à quoi ? Et bien mon bon Sapiens, si tu poses ça dans le tableau ci dessous et qu’en goûtant ton Whisky tu remplis tes cases, tu sauras rapidement déterminer si ce que tu bois est équilibré ou non.

    Tableau d'équilibre du whisky

    Tableau d’équilibre du whisky

    Bien évidemment, un Whisky peut très bien être équilibré dans le -, le = ou le +, dans les 3 cas, notre bouche le reconnaîtra comme un mets appréciable.

  4. “Euh, et les arômes la dedans ?”
    On a tendance à penser que le nez est extrêmement important dans la dégustation, et c’est vrai pour le vin. Mais pour le Whisky, bien que l’on puisse détecter des arômes au nez, globalement au bout de 3 whiskys reniflés, on ne sentira plus grand chose. Une petite technique pour pouvoir continuer à utiliser son nez est de réinitialiser le cerveau. Et pour ça c’est très simple, il suffit de lui redonner l’odeur de base, celle qu’il connait le mieux: La votre. Renifler un bon coup votre avant bras, redonnera l’étalon à votre cerveau pour repartir à la conquête des senteurs. Pas mal non ? Les grandes familles d’arômes sont les suivantes : Fleurs, Fruits, Épices, Empyreumatiques (nouveau mot compte triple qui signifie “rapport au feu”, comme le tabac par exemple), Animaux (cuir), Végétaux.
    Ce qu’il faut savoir c’est que plus un whisky est jeune, et donc non oxydé, plus les arômes qui devraient en sortir s’approcheront de la fleur et du fruité. Plus le temps passe, plus les arômes vont tendre vers les épices, l’empyreumatique, l’animal et le végétal. C’est aussi pour cela qu’une dégustation à l’aveugle peut permettre aussi de ne pas se laisser berner par l’étiquette sur l’âge du Whisky. Car quand on dit “12 ans d’âge” cela signifie que le whisky le plus jeune intégré dans le mélange est de 12 ans d’âge. On peut donc se retrouver avec un goût moins fruité qu’espéré en ne regardant que l’étiquette. Méfiance donc.

    5 profils aromatiques fondamentaux

    5 profils aromatiques fondamentaux

    Pour le reste, il faut s’éduquer à reconnaître les arômes en testant notamment des whiskys très marqués et en s’accompagnant  d’une boite d’arôme d’étalon aussi bien pour le vin que pour le Whisky, tu te doutes bien qu’ils ne changent pas de l’un à l’autre. C’est un investissement qui peut être conséquent mais qui te sera très utile mon bon Sapiens. A titre d’exemple j’ai trouvé ça sur la Fnac. Il y a certainement moyen de trouver moins cher mais au moins tu vois de quoi je parle.

    Avis dégustation du whisky, les arômes

    Avis dégustation du whisky, les arômes

  5. Les idées reçues qui s’avèrent fausses.
    Pour finir cet article je te propose de te donner les informations que l’on croit applicables au Whisky mais qui ne le sont pas. Pour la plupart, je suis tombé dans le panneau, je me permets donc de pouvoir penser que je ne suis pas le seul dans ce cas là.
    – Le whisky se bonifie avec l’âge : PAS DU TOUT. Un whisky ça ne bouge pas d’année en année, à la rigueur il s’oxyde s’il est laissé ouvert et donc délivre de nouveaux arômes. Mais en fonction du whisky, il lui faudra potentiellement plusieurs années pour s’oxyder, donc globalement il faut se dire que le whisky ne bougera pas.
    – Il faut servir le whisky à température ambiante. FAUX également, le whisky se sert frais, mais SANS GLAÇON, car l’eau va fortement dénaturer le whisky, comme de l’eau dans du vin d’ailleurs. Le whisky peut donc être conservé au frigo sans problème ou alors être rafraîchi par des pierres de granites passées au congélateur avant.
    – Il faut conserver le whisky dans sa boite car la lumière peut l’altérer. Ici ce n’est qu’en partie faux. La grande majorité des bouteilles sont traitées et donc la lumière ne risque pas d’altérer le whisky, mais si l’on fait comme dans les films américains à conserver dans une carafe, il y a un risque de perdre certaines propriétés du whisky.
    – Les Français ne font pas de Whisky. FAUX DE CHEZ FAUX! Lors de la dégustation j’ai eu la chance de goûter du EDDU, un Whisky breton qui vaut vraiment le détour !

    Comment rafraîchir  un whisky

    Comment rafraîchir un whisky

Voilà mon bon Sapiens, j’ai essayé de te faire un petit récapitulatif de ma séance dégustation de Whisky à l’aveugle chez ABC dégustation. Un moment très convivial où j’ai appris énormément de choses, et surtout désappris des mauvaises pratiques. A moi maintenant de me lancer dans des box dégustations pour me faire une nouvelle sélection de whisky pour ma cave. N’hésites pas à me donner en commentaire tes trouvailles pour que je les teste 😉

Amo

Sapiens qui roule n'amasse pas mousse... Mais je suis pas contre une petite mousse par contre ! Bienvenue sur OATPT l'ami, moi c'est Amo, bientôt 10 piges que j'ai plus 20 ans, mais encore toutes mes dents. Testeur sans vergogne mon but c'est de te donner un avis objectif sur les choses que je teste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer